Lg Documentary Last 01

Si K$/ : Prévu
Si K$0000000/ : Abandonné par manque d'intérêt
Si K$0000001/ : Abandonné suite à un problème technique
Si K$9999999/ : En attente pour enregistrement sur support externe.
Si K$kkkhhmm/ : Enregistré (kkk = K7 - hhmm = position)
Si K$Pc/ : Sur PC

imdb.com : [IMDb: Lg Movies Last 01 - a list by PapyLuc]

imdb.com : [IMDb: Lg Actress Into My Heart - a list by PapyLuc]
View:
Log in to copy items to your own lists.
1.
Putin's Kiss (2011 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 6.5/10 X  
Masha Drokova joins Nashi, a Russian ultra nationalist youth group, at the age of 16 and rapidly ascends its ranks, famously garnering a medal and the opportunity to kiss Vladimir Putin. The film details her growing disillusion with the group's leaders and her falling in with the anti-Putin opposition, especially a journalist and blogger named Oleg Kashin, who gets brutally attacked. (85 mins.)
“ K$2050707/T$Russie - Vladimir Poutine - Masha Drokova - Baiser De Poutine/ C$
arte.tv : (ARTE >>> jeudi, 20 septembre 2012 à 00:10 (Rediffusions : 09.10.2012 à 05:0

Masha Drokova, du mouvement de jeunesse pro-Poutine Nashi, se lie d'amitié avec le journaliste d'opposition Oleg Kachine. Un documentaire éloquent sur la violence de la scène politique russe et les contradictions de sa société.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
La jeune activiste russe Masha Drokova semblait promise à une carrière toute tracée après être devenue porte-parole du Nashi, mouvement de jeunesse nationaliste pro-Poutine où elle était entrée à 15 ans. Comme beaucoup de jeunes de sa génération, celle qui s'était fait connaitre comme "la fille qui avait embrassé Poutine" idolâtrait l'indéboulonnable dirigeant, prônant ses valeurs autoritaires et liberticides avec une ferveur quasi religieuse. Mais sa rencontre avec le journaliste blogueur Oleg Kachine devait mettre Masha face à ses contradictions. Après la sauvage agression d'Oleg par des proches du régime, Masha manifeste aux côtés des opposants. Et son ancien statut d'icône la place alors dans une position bien délicate. À l'issue d'une longue enquête sur l'histoire emblématique de cette jeune femme, la cinéaste danoise Lisa Birk Pedersen combine habilement séquences d'archives, images documentaires et entretiens, notamment avec le très pertinent Oleg Kachine pour s'interroger sur l'avenir politique de la Russie.)


---

larussiedaujourdhui.fr : [10 femmes d'affaires remarquables | La Russie d'Aujourd'hui]  ” - PapyLuc
 
2.
Gangster of Love (2013 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.9/10 X  
A love story Balkan style. (75 mins.)
“ K$8720108/T$Croatie - Bulgarie - Mariage - Gangster Of Love/C$
arte.tv : (ARTE >>> jeudi 14 mars à 23h45, 58 min (redifffusion : vendredi 22.03 à 3h45)

Dans une petite ville du sud de la Croatie, l'agence matrimoniale de Nedjeljko, surnommé, 'Gangster', ne chôme pas. Peinture pleine d'allant d'une société marquée par l'exode rural et l'émigration.
)
[Gangster of love | ARTE [http://www.arte.tv/]] (
Dur métier que celui d’entremetteur ! Dans l’arrière-pays croate, entre Split et Dubrovnik, Nedjeljko Babic met en relation depuis vingt-cinq ans des hommes et des femmes à la recherche de l’âme sœur. Dans cette région pauvre, nombre d’hommes partent travailler en Allemagne. Ils reviennent à 40 ou 50 ans, soucieux de trouver une épouse pour rattraper le temps perdu. De leur côté, les jeunes femmes hésitent à venir vivre à la campagne. Heureusement, le fondateur de l’agence Espoir, surnommé "Gangster" en raison de ses éternelles lunettes noires, ne manque pas de bagout. Parviendra-t-il à convaincre un de ses clients masculins de rencontrer Maya ? La trentenaire présente deux "handicaps" majeurs : elle est Bulgare et mère d’un petit garçon…)
 ” - PapyLuc
 
3.
King George and Queen Mary: The Royals Who Rescued the Monarchy (2012 Mini-Series)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.0/10 X  
Director: Rob Coldstream
“ K$5180759/T$Grande Bretagne - George V et la Reine Mary - La renaissance de la monarchie britanique/C$
arte.tv : (

ARTE >>>

1)
Georges V : samedi, 23 février 2013 à 20:50 (Rediffusions : 24.02.2013 à 14:25 / 28.02.2013 à 16:10 / 06.03.2013 à 16:20 / 11.03.2013 à 16:20)

Des archives exceptionnelles pour revivre le règne de George V et de son épouse Mary qui marqua durablement le Royaume-Uni.

Né le 3 juin 1865, George V règne sur le Royaume-Uni et le Commonwealth du 6 mai 1910 jusqu'à sa mort en 1936. Il est le dernier monarque britannique de la maison de Saxe-Cobourg-Gotha, nom qu'il abandonne pour celui de Windsor en 1917, effaçant ainsi son ascendance allemande. Il épouse en 1893 Mary de Teck, avec qui il a six enfants (dont cinq garçons). Grâce notamment à des archives noir et blanc et couleur exceptionnelles ainsi qu'à des interviews d'historiens, le documentaire retrace l'itinéraire de ce couple, son règne et son influence durable sur le Royaume-Uni.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE [http://www.arte.tv/]] (
1. Le roi George V
Conservateur et pourtant capable de réagir au bouleversement social qui se produit après la Première Guerre mondiale, George V se révèle un innovateur remarquable, en réinventant de nombreuses traditions royales. Quand il célèbre son jubilé d'argent en 1935, la monarchie est plus populaire que jamais. George V se tire moins bien de son rôle de père : il terrorise ses enfants et oblige son fils aîné, le prince Edouard, à abdiquer. Son second fils, Bertie, devenu le roi George VI, attribue son bégaiement à la relation difficile qu'il a eue avec son père. A contrario, ce dernier est un grand-père affectueux et aimant avec sa petite-fille, devenue, en 1952, Elisabeth II.
)


arte.tv : (ARTE >>>
2)
Reine Mary : samedi, 23 février 2013 à 21:45 (Rediffusions : 24.02.2013 à 15:20 / 01.03.2013 à 16:10 / 07.03.2013 à 16:20)

Des archives exceptionnelles pour revivre le règne de George V et de son épouse Mary qui marqua durablement le Royaume-Uni.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE [http://www.arte.tv/]] (
Née en 1867, Mary de Teck devient en 1893 la reine Mary en épousant George V. Malgré un mariage arrangé, les deux époux tissent une relation affectueuse. Mary révère la monarchie et obéit à son mari en toutes choses, y compris quant à la longueur de ses robes. Mais lorsque le Roi George meurt en 1936 après vingt-cinq ans de règne, elle devient une matriarche déterminée et excentrique. Après l'abdication, en 1936 de son fils, Edouard VIII, qui veut épouser sa compagne américaine divorcée Wallis Simpson, la reine Mary se pose en rempart et devient un symbole de stabilité pour le Royaume-Uni.)
 ” - PapyLuc
 
4.
Les rues de Liège 1956-1996 (1996 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 -/10 X  
(59 mins.)
“ K$5440452/T$Belgique - Liege - Rues - Georges Yu - Rues De Liege 1956-1996/C$
georgesyu.be : (
PREMIERE BALADE (1956)
Ce film est l'œuvre de jeunesse d'un Liégeois d'origine chinoise, amoureux de sa cité, qui, 10 ans plus tard, entrera comme réalisateur à la R.T.B. «Une histoire. Simple et ordinaire. La chronique d'une cité, de ses habitants et de leurs habitudes, petites ou grandes. L'histoire aussi de ceux qui, dans le passé, firent d'elle un centre international prestigieux, sur les plans économique, politique et culturel. Par le travail de ses ouvriers, les espiègleries de ses gavroches en balade, ou par les ballets incessants exécutés par les tramways de la place Saint Lambert, Liège vit, respire. Menés par Gretry, le grand musicien, ami de Voltaire et de la France, les Liégeois, mais le savent-ils seulement?, évoluent dans la chaleur, affective, spirituelle et matérielle, d'une cité aux mille grandeurs et possibilités… ». (J-C Yu)
)
[Georges Yu - Cinéaste liégeois] (
DEUXIEME BALADE (1996)
«40 ans plus tard, le fleuve a maintenu son cours, historique et légendaire. La ville s'est offerte un « lifting », parfois heureux, parfois outrageant. Mais de bonnes pierres témoignent encore de son charme séculaire. Pourtant, le citoyen ne flâne plus guère aux coins des rues. Son mode de vie est identique à celui d'autres villes européennes. Auparavant, il produisait, à présent, il consomme, pour autant qu'il le puisse. La « crise » a fait de lui un passager de la vie qui s'empresse de ne pas s'attarder. Bien des questions se posent et restent sans réponses. Demain, dans 40 ans, on fera les comptes… » (G. Yu) )
 ” - PapyLuc
 
5.
The Hollywood Complex (2011 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 6.7/10 X  
We follow several kids with families with a dream of their offspring becoming a TV- or movie star, who for three months live in an apartment complex, where the management host a variety of events and trains them towards such a career. (90 mins.)
“ K$9170759/T$Cinema - USA - Hollywood - Enfants - Reve De Hollywood/C$
arte.tv : (ARTE >>> 1 janvier 2013 à 22:30 (Rediffusions : 02.01.2013 à 13:55)

Aux États-Unis, coup de projecteur sur la fabrique des enfants stars.

De janvier à avril, la "saison des pilotes" attire à Los Angeles des milliers d'enfants. Leur rêve : être retenus pour l'une des cinquante nouvelles émissions produites chaque année. Cours de comédie, rendez-vous avec des directeurs de casting, mais aussi jeux et baignades avec leurs concurrents rythment la vie de ces petits Américains pas tout à fait comme les autres.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Il était une fois : Qu'est-ce qui pousse ces enfants à passer de longs mois loin de chez eux et à se soumettre aux injonctions des agents pour un résultat bien incertain ? Avec un narcissisme candide, Shanna, Megan, James ou Savannah font part de leurs rêves de célébrité et de richesse. Les mères - en général, les pères restent travailler à la maison pour financer l'épopée californienne - les accompagnent dans la nébuleuse des agences, des managers et des directeurs de casting. Un véritable marché des futures stars : "Ça paraît idiot à dire, mais ce qu'on vend, c'est Megan", reconnaît une mère. Bienvenue dans l'industrie du show-biz et dans une Amérique qui n'a qu'une seule devise, "croire, faire, réussir".)
 ” - PapyLuc
 
6.
“ K$1070045/T$Russie - Navigation - Geo360 - Brise-glace de Arctique/C$
arte.tv : (ARTE >>> 12 janvier 2013 à 20:00 (Rediffusions : 13.01.2013 à 13:25 & 19.01.2013 à 09:45)

À bord d'un brise-glace russe, sur l'une des voies maritimes les plus périlleuses au monde.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Le passage du Nord-Est, l'une des voies maritimes les plus périlleuses au monde, borde la frontière nord de la Russie : un trajet de quelque 6 000 kilomètres à travers l'océan Arctique. En hiver, les porte-conteneurs qui ravitaillent les centres industriels côtiers ne peuvent se frayer un chemin seuls dans la mer gelée. Il faut au total trois brise-glace à propulsion nucléaire pour les remorquer à travers la couche de glace d'un mètre d'épaisseur. 360°-GÉO est monté à bord de l'un de ces cargos pour son périple polaire.)
 ” - PapyLuc
 
7.
“ K$4240511/T$Allemagne - Paul von Hindenburg - Reich - Adolf Hitler - Marechal Hindenburg - SP/C$
arte.tv : (ARTE >>> 8 janvier 2013 à 20:50 (Rediffusions : 11.01.2013 à 10:05 & 19.01.2013 à 12:15)

Il y a quatre-vingts ans, le 30 janvier 1933, le président allemand Paul von Hindenburg nommait Hitler chancelier. Portrait sans concession du militaire qui fit basculer le destin de l'Allemagne.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Défaite de l'Allemagne en 1918, chute de l'empereur Guillaume II, proclamation de la République de Weimar, affrontements violents entre les différents camps politiques, crise économique, inflation galopante : le Reich dont Paul von Hindenburg hérite en 1925 est en piteux état. Mais le maréchal, qui nomma le 30 janvier 1933, il y a tout juste quatre-vingts ans, Hitler au poste de chancelier, était-il ce vieillard physiquement et psychologiquement diminué que ses défenseurs aiment à dépeindre ? Dans ce film, le réalisateur Christoph Weinert remet en cause le mythe du héros Hindenburg : ce dernier aurait été jusqu'au bout parfaitement conscient de ses actes. Il laissa sans broncher Hitler mettre à exécution ses sombres desseins et couvrit, voire approuva, les assassinats politiques que le dictateur ordonna. Mort au cours de l'été 1934, après presque dix ans à la présidence du Reich, le vieux soldat ne reniera aucune de ses décisions. Ce documentaire s'appuie sur les contributions des historiens Roger Moorhouse, Pierre Jardin, Wolfram Pyta et Anna von der Goltz ainsi que sur le témoignage de Hubertus von Hindenburg. Le petit-fils du maréchal évoque les souvenirs qu'il a gardés de son aïeul et d'Adolf Hitler qu'il vit souvent dans le palais de son grand-père.)
 ” - PapyLuc
 
8.
Il est minuit, Paris s'éveille (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.8/10 X  
(90 mins.)
Director: Yves Jeuland
“ K$2150507/France - Paris - Saint-Germain-des-Prés - Il est minuit - Paris s'éveille/C$
arte.tv : (ARTE >>> 31 décembre 2012 à 23:55 (pas de rediffusion)

Barbara, Brel, Aznavour, Ferré, Ferrat, Gréco, les Frères Jacques ou Gainsbourg ont débuté sur ces petites scènes d'avant-garde. En archives, interviews et chansons, ce documentaire nous transporte dans l'effervescence des cabarets de la rive gauche.

Dans l'euphorie de l'après-guerre fleurit une flopée de petits cabarets où une jeunesse avide de nouveauté et de liberté s'entasse avec délices pour écouter ses chanteurs préférés. Transformant ses caves et ses arrière-salles en minuscules scènes, Saint-Germain-des-Prés devient le point de ralliement. Une nouvelle génération d'interprètes émerge. Ils ne sont ni apprêtés, comme Juliette Gréco qui se produit en "noir de travail", ni grands ni beaux comme Aznavour qui mettra dix ans à percer. Ils chantent avec leur sensibilité et leurs aspérités des textes poétiques, fantaisistes ou libertaires, et cela plaît.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Des p'tits zinzins
Le Milord l'Arsouille, Le Tabou, L'Écluse, Le Vieux Colombier, L'Échelle de Jacob... : entre 1945 et 1968, plus de deux cents cabarets ouvrent à Paris, à Saint-Germain-des-Prés, puis dans le quartier de la Contrescarpe. Véritable vivier que ces petites scènes de minuit où débuteront Barbara, Brel, Ferré, Mouloudji, les Frères Jacques, Aznavour, Gainsbourg, Ferrat, Bobby Lapointe... Orchestrant des archives foisonnantes (chansons, reportages, entretiens), ce documentaire fait revivre cette période effervescente. Tout en se dandinant, un Gainsbourg intimidé explique qu'il est "plus facile d'attaquer que d'encaisser". Barbara se défend d'être un auteur-compositeur ou un poète : "Je fais juste des p'tits zinzins qui me vont." Une Anne Sylvestre aux yeux de biche s'agace d'une carrière qui met du temps à démarrer. Le film comporte aussi de nombreuses interviews d'artistes comme Juliette Gréco, Jean Rochefort, particulièrement en verve, Charles Aznavour, Pierre Perret, Serge Lama, Anne Sylvestre, Paul Tourenne des Frères Jacques ou le parolier Henri Gougaud, conseiller sur ce film.)
 ” - PapyLuc
 
9.
“ K$2180407/T$Guerre40 - France - Occupation - Denoncer Sous Occupation/C$
clioweb.canalblog.com : (Les Français ont massivement dénoncé sous l’Occupation. Loin d’être cachée, loin d’être un acte individuel honteux, la délation est un acte social, un devoir. Si tout le monde est concerné, ennemis de l’Etat, communistes, résistants, gaullistes...la dénonciation antisémite reste sans aucun doute la plus redoutable. Elle représente 15% des actes de dénonciation mais chaque lettre, chaque information est immédiatement vérifiée et le dénoncé traqué.

Ce film a l’ambition de restituer la complexité des rapports sociaux des Français pervertis par le contexte politique troublé et les privations de toutes sortes qu’impose l’occupation allemande. Véritable percée au coeur des mécanismes de cette dénonciation institutionnalisée, encouragée par Vichy et l’occupant, le film déconstruit sa mise en place, la radicalisation progressive de son utilisation selon les ennemis d’Etat à mesure que la guerre s’intensifie, enfin analyse le renversement du phénomène au moment de l’Epuration. Après 1944, le délit de dénonciation est le plus poursuivi par les cours de justice de la Libération.
Utilisée à la fois par l’occupant et le gouvernement de Vichy, elle a été une arme à double tranchant.
)
[Dénoncer sous l’Occupation - Clioweb, le blog] (
Pour la première fois, la délation a un visage, une parole. Délateurs, dénoncés, policiers, agents d’administration, témoins, ces hommes, ces femmes livrent leur expérience de la dénonciation, posent des mots sur leur histoire, sur leurs choix après soixante ans d’omerta.
Pour la première fois, les archives de la délation sont exhumées. Plus de 1600 dossiers de délation traités par la Cours de justice de Paris à la Libération, quelque 6000 cartons d’archives du Commissariat Général aux Questions juives, des centaines de dossiers d’épuration de la Préfecture de Police de Paris : ce film est une immersion au coeur de ces sources inédites.
Pour la première fois, un documentaire livre une lecture dépassionnée sur l’histoire de la collaboration.
Pour la première fois, est abordé le phénomène de la contre-délation à la Libération.
La volonté de ce film est d’appréhender dans toute son ambiguïté la persistance de comportements solidement ancrés par la guerre qui ne prendront fin que dans les années 50 sous l’injonction du Général de Gaulle de restaurer l’image de la "France éternelle".)
 ” - PapyLuc
 
10.
Hors Série (1998 TV Series)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 5.7/10 X  
“ K$1090631/T$USA - Politique - Kennedy - Famille - Pas De Kennedy Heureux/C$
geneasens.com : (

Résumé du documentaire
Ce film met en scène le destin du clan Kennedy à travers le regard, naïf, aimant ou révolté de leurs enfants. Caroline, Robert, Christopher, Mary, John-John ou David avaient entre 7 et 11 ans lorsque le président Kennedy fut assassiné et entre 13 et 17 ans à la mort de Bobby Kennedy. Au fil des années, ils ont goûté le parfum teinté d'ivresse des gosses de riches, ils ont deviné les infidélités de leurs aînés, le mystère des femmes du Président, les menaces qui ont pesé sur leur famille... Entre enfances dorées et destins brisés, images officielles et archives familiales, Il n'y a pas de Kennedy heureux navigue parmi les personnalités complexes du clan Kennedy pour dresser le portrait sans concession mais empreint de nostalgie des acteurs de la famille. Une histoire intime et personnelle racontée à hauteur d'enfant avec ses naïvetés, ses doutes et ses interrogations. Une histoire dévoilant de l'intérieur la vie de l'une des plus puissantes familles du XXème siècle

Le sujet
L'histoire et les histoires de la famille Kennedy, l'une des plus puissantes aux Etats-Unis mais aussi un clan marqué par des destins maudits.Les fils des Kennedy s'appellent John, Bobby et Ted. Leurs cousins sont les enfants Sargent Shrivers, Smiths et Lawfords. Tous sont nés entre 1952 et 1960, assez âgés donc pour comprendre les événements qui ont marqué la vie de leurs parents. Leur histoire, cette biographie des «fils et filles de», est racontée à travers les témoignages des gouvernantes de la famille. Elles aussi ont partagé les vies et enduré les deuils des Kennedy. Au-delà de ces tragiques destins, des questions plus générales sont abordées. Que retient un enfant de sa famille ? Comment en vit-il ?

)
[Il n'y a pas de Kennedy heureux - Généasens] (

La critique de Colette Mainguy

Colette Mainguy est journaliste au Nouvel Observateur et auteur d’un récit autobiographique « la juive » qui constitue l'aboutissement de plus de dix années d'analyse)

Les Kennedy, une famille monstre. Tel Saturne, elle dévore ses enfants. Goya illustrait ce carnage anthropophage par une palette d'ocres et de noirs. Ici, le réalisateur Patrick Jeudy et le psychanalyste Gérard Miller n'utilisent que l'éclat des lumières solaires des films de la dynastie. Pas d'interviews de tiers, de contrepoint à l'histoire, toujours les films intimes. Ils sont commentés par une gouvernante fictive. Elle incarne toutes les « Mademoiselle » qu'ont eues les enfants Kennedy, omniprésentes nounous chargées de compenser les béances affectives de la jeune génération, les enfants de John et Jackie, de Bobby et Ethel, de Ted et de Joan Ceux des filles : Eunice, Pat et Jean. Nous les voyons étincelants de joie, extraordinaires de vitalité, sur la plage de Hyannis Port ou sur leurs somptueux voiliers, la proue pointant vers l'Irlande, la terre du clan de Joseph, le patriarche (1888-1969). Les adultes, John, Bobby, Jackie et les autres, s'empressent auprès des enfants dès qu'ils rentrent de meetings, de débats, de réunions à la Maison-Blanche. L'image est si parfaite quand les petits se chamaillent autour d'eux et s'ébattent en grappes de cousins et cousines, « même âge, même sourire, même charme, comme fabriqués dans le même moule, promis au même avenir », dit Gérard Miller par la voix de « Mademoiselle ».
Alors que le film de la vie des aînés défile : Joseph Junior, mort au combat en mission suicide après que Joe, le patriarche, a été convaincu d'antisémitisme et d'intelligence avec les nazis ; Rosemary, lobotomisée par la volonté de son père ; John, assassiné à Dallas en 1963 ; la liaison de Jackie avec Bobby ; l'assassinat de Bobby le 5 juin 1968 à Los Angeles... Les enfants grandissent et souffrent en vase clos. Aucun ne pourra trouver sa voie. Si le film de leur vie commence par des images de la famille, magnétique de beauté, réunie après la découverte du corps de David, fils de Bobby mort d'une overdose en 1984, c'est pour montrer comment la toute-puissance patriarcale de Joe, manipulant ses enfants pour sa propre ambition, a détruit tout le clan jusqu'à la troisième génération. La démonstration est magistrale.)
 ” - PapyLuc
 
11.
Storyville (2007 TV Series)
Episode: Tito's Ghosts (2008)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 6.6/10 X  
Combining stunning archive with incisive interviews this documentary charts how every stage of Tito's life has left its mark on the region and its people.
“ K$8870413/T$Balkans - Yougoslavie - Bosnie - Croatie - Tito - Josip Broz - Empreinte De Tito/C$
arte.tv : (ARTE >>> 22 octobre 2012 à 05:00 (Rediffusions : 10.12.2012 à 05:00)

À partir d'archives et de récits de témoins, ce documentaire retrace la carrière politique de Tito et tente de séparer sa vie de la légende.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Josip Broz, dit Tito, se hisse au premier rang de la lutte armée antifasciste, engageant les partisans communistes dans la libération de la Yougoslavie. Puis, en tant que premier président du pays, il entraîne la Yougoslavie dans une entreprise de refondation communiste, jusqu'à la rupture avec Staline en 1948. Tito devient alors la figure dominante du mouvement des pays non alignés et une personnalité politique internationale de premier plan. Il consolide son autorité intérieure en se nommant président à vie et en affichant un train de vie somptuaire. La Yougoslavie socialiste semble avoir trouvé un mode original de prospérité et de cohésion sociale. Mais malgré son ambition de créer une identité politique commune dans les Balkans, l'État que Tito contribue à fonder disparaît peu après lui. Des tensions politiques nationalistes étaient déjà à l'oeuvre durant les dernières années de son règne. Que reste-t-il aujourd'hui de son héritage ? Retour sur une histoire qui a été sujette à controverses.)
 ” - PapyLuc
 
12.
“ K$1000409/T$Guerre40 - Allemagne - Bosnie - Israel - Palestine - Jerusalem - Grand Mufti - Amin al-Hussein - Croix Gammee Et Le Turban/C$
arte.tv : (ARTE >>> 11 décembre 2012 à 10:35 (Pas de rediffusion)

Retour sur la figure controversée de l'ancien grand mufti de Jérusalem, qui collabora avec les nazis et fut l'un des grands défenseurs de la cause panarabe.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Défenseur de la cause panarabe dès les années 20, Amin al-Hussein lutte contre l'émigration des juifs organisée par les Britanniques dans son pays, la Palestine. Affichant une sympathie évidente pour les thèses nazies dès 1937, il s'installe à Berlin, fréquente les dignitaires du IIIe Reich et s'intéresse à la solution finale. Il est également à l'origine de la création d'un corps d'élite musulman destiné à combattre les Alliés, incorporé à la Waffen SS et composé de 12 000 hommes recrutés en Bosnie et en Croatie. À partir de biographies récentes, ce documentaire revient sur la collaboration du grand mufti avec les nazis mais aussi, plus largement, sur son rôle historique et politique, expliquant pourquoi il reste encore aujourd'hui un héros et un grand leader nationaliste dans la plupart des pays du Proche-Orient.)
 ” - PapyLuc
 
13.
La case du siècle (2010 TV Series)
Episode: Birobidjan, Birobidjan! (2012)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.8/10 X  
“ K$5560759SP/T$Russie - Birobidjan - Republique Autonome - Marek Halter - SP/C$
blog.mondediplo.net : (A part quelques initiés, tout le monde a ignoré, et ignore toujours, qu’il existe une « république autonome juive », installée il est vrai sur un territoire inhabité de l’URSS. En 1928 (donc vingt ans avant la création d’Israël), sur proposition du président Mikhaïl Kalinine, Staline décide de créer à 8 400 kilomètres de Moscou, au Birobidjan, région perdue, marécageuse et désertique de l’Extrême-Orient sibérien, près de la frontière avec la Chine, une « entité nationale juive », avec le statut de terre d’accueil pour les Juifs d’URSS. En 1934, le Birobidjan reçoit son statut officiel de région autonome juive. En 1937, on y compte 37 000 Juifs.) Où est passé le Birobidjan ? - Les blogs du Diplo (La comparaison avec Israël serait évidemment excessive : le Birobidjan n’est pas un « Etat juif », mais une « autonomie » plus ou moins relative selon les époques, où la population juive et la langue officielle yiddish — largement enseignée jusqu’en 1948 — sont peu à peu devenues quasiment fictives. Après l’implosion de l’URSS en 1991La comparaison avec Israël serait évidemment excessive : le Birobidjan n’est pas un « Etat juif », mais une « autonomie » plus ou moins relative selon les époques, où la population juive et la langue officielle yiddish — largement enseignée jusqu’en 1948 — sont peu à peu devenues quasiment fictives. Après l’implosion de l’URSS en 1991...)

france5.fr : (Alors que son dernier roman, L’Inconnue de Birobidjan, sort en librairie le 26 janvier, Marek Halter consacre un documentaire à cette terre promise que fut, au milieu des années 1930, Birobidjan pour de nombreux Juifs d’Union soviétique. De rencontres en images d’archives exhumées, l’écrivain part sur les traces d’une culture et d’une langue, le yiddish, sa langue maternelle, menacée de disparaître.) Birobidj (La genèse de Birobidjan a été portée, jusqu’à la mort de Staline, par la foi et l’enthousiasme de pionniers prêts à tout pour s’y inventer un monde meilleur. «?A leur arrivée pourtant, témoigne le fils d’un menuisier français qui fit le voyage jusqu’à Birobidjan, ils ne trouvèrent rien de ce qui avait été promis dans les brochures qu’on leur avait distribuées. Il n’y avait pas de quais le long de la voie ferrée, il n’y avait pas de gare, pas de maisons?; il y avait juste des amoncellements de planches et de poutres.?» ..)  ” - PapyLuc
 
14.
Winter 42/43 - Kriegswende (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.4/10 X  
The tide for the German Army turned between November 1942 and March 1943. The American landing in North... (89 mins.)
“ K$2090147/T$Guerre40 - Hiver 42/43 - Espoir Change De Camp/C$
arte.tv : (ARTE >>> 11 décembre 2012 à 20:50 (Pas de rediffusion)

L'hiver 1942-1943 marque le tournant de la Seconde Guerre mondiale. Une saison charnière racontée par huit témoins originaires de plusieurs pays belligérants.

Entre novembre 1942 et mars 1943, l'Histoire bascule. Les troupes américaines débarquent en Afrique du Nord, la Wehrmacht occupe la zone libre française, et à Stalingrad, l'Armée rouge stoppe la progression des forces nazies. Des événements abondamment illustrés, commentés et mis en perspective par des témoins de l'époque et des archives personnelles. L'historien Marc Ferro raconte ainsi comment ses parents, juifs, lui ont permis d'échapper à la déportation en l'envoyant en zone libre. Le journaliste Jean Daniel se remémore son entrée dans les Forces françaises libres, tandis que la jeune Allemande Annette Schücking, qui avait choisi de servir la Wehrmacht comme infirmière de la Croix-Rouge, témoigne du morne désespoir des soldats sur le front de l'Est. Alors adolescents ou jeunes adultes, la philosophe hongroise Agnes Heller, l'écrivain italien Andrea Camilleri, et la psychanalyste allemande Margarete Mitscherlich rapportent quant à eux la vie quotidienne des populations civiles dans leurs pays respectifs.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Confrontation directe : Des archives bouleversantes viennent compléter ces témoignages : le journal intime de la jeune Rutka Laskier, prisonnière dans un ghetto de Silésie, ou encore les lettres échangées par Sophie Scholl - la résistante allemande de La Rose Blanche arrêtée par la Gestapo et exécutée en février 1943 - et son fiancé Fritz Hartnagel, alors soldat à Stalingrad. Hiver 42/43 présente également des images d'archives tournées par des amateurs, qui ne portent pas le sceau de la propagande officielle. Une confrontation directe avec l'histoire, entre souvenirs précieux et richesse de la documentation.)
 ” - PapyLuc
 
15.
There Once was an Island: Te Henua e Nnoho (2010 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.9/10 X  
An island nation faces the reality of rising seas wiping them off the map. (80 mins.)
Director: Briar March
“ K$5780102/T$Papouasie Nouvelle-Guinee - Bougainville - Iles Mortlock - Takuu - Tauu - Il Etait Une Fois Une Ile/C$
arte.tv : (ARTE >>> 29 novembre 2012 à 07:00 (Pas de rediffusion)

Takuu, une petite île du Pacifique, est confrontée à la montée des eaux.

Takuu, une petite île du Pacifique, est confrontée à la montée des eaux. Le gouvernement cherche des terres pour reloger les habitants mais la plupart d'entre eux sont réfractaires à l'idée de quitter leur île.
)
[Programmes à la semaine | fr - ARTE]

---

greenetvert.fr : (A Noël dernier, les vagues ont balayé l’atoll de long en large, terrifié les 500 habitants de Takuu, et ravagé les récoltes. A l’époque, l’atoll culminait à 70 cm au dessus du niveau de la mer, sûrement plus haut que maintenant, puisque tout montre qu’il est progressivement englouti, victime du réchauffement climatique et illustration, pour le moment, vivante du terme « basse-altitude. »

Les habitants vont devoir soit s’exiler à Bougainville, infesté par la malaria, soit rester sur place et disparaître en même temps que leur île. Quel que soit leur choix, une des conséquences inévitables sera la disparition de leur civilisation, jusqu’à maintenant protégée de toute invasion culturelle, religieuse, économique ou même de maladie par l’isolement. Au 19ème siècle, des malades de la variole ayant fui Java en pirogue avaient contaminé l’île et réduit la population à 11 personnes.

Les îles Takuu font 12km sur 15, essentiellement faites de corail et de sable, et les 500 habitants vivent au milieu des palmiers sur l’un des îlots.
)
[la course contre la marée] (
Briar March, la réalisatrice du film ‘There once was an island‘ (film documentaire sur le triste sort de l’atoll), s’est intéressée à Takuu après avoir lu les recherches de Richard Moyle, un professeur d’université néo-zélandais à la retraite, qui a passé la majeure partie de sa carrière à sauvegarder la mémoire du mode de vie des habitants de Takuu avant qu’il ne soit trop tard. Il est aussi l’un des rares étrangers acceptés et intégrés sur l’île.

Parmi ses tentatives pour sauver la culture de l’île, M. Moyle a créé un dictionnaire (livre et dvd) à partir d’heures de films et d’enregistrements audio. Il a aussi réussi à rassembler des photos de leurs ancêtres, qu’il fera découvrir aux habitants lors de son prochain voyage, pas encore planifié. Se rendre sur l’île est difficile, seulement 4 départs en bateau depuis Bougainville par an, et à des dates très floues.

Les origines du peuple Takuu sont encore méconnues, on les pense venus de Samoa, mais la langue est différente. Ils ont développé une société...
)
 ” - PapyLuc
 
16.
Losers and Winners (2006 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.1/10 X  
A documentary about a German factory that is set to be taken apart and reassembled in China. (96 mins.)
“ K$2160322/T$Chine - Allemagne - Mondialisation - Travail - Mon Usine En Chine/C$
arte.tv : (ARTE >>> 4 décembre 2012 à 20:50 (Rediffusions : 08.12.2012 à 15:50 & 15.12.2012 à 12:10)

La chronique poignante de l'impossible rencontre entre deux mondes, autour du démontage d'une immense cokerie allemande achetée par la Chine. Un face-à-face entre anciens et nouveaux "perdants" de la mondialisation.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
À Dortmund, dans la vallée de Ruhr, l'immense cokerie Kaiserstuhl, mise en service dans les années 90, est la plus moderne au monde. Mais sa création coïncide avec la chute des cours de l'acier et du coke. En 2004, avant la crise mondiale de l'énergie, ce monument du savoir-faire industriel allemand est vendu à la Chine. Durant un an et demi, Michael Loeken et Ulrike Franke ont filmé le démontage pièce à pièce de l'énorme complexe par quatre cents ouvriers chinois, sous l'oeil désabusé d'une poignée d'anciens de l'usine, bientôt en préretraite. Au fil des saisons et des convois de conteneurs, le spectaculaire paysage industriel se dissout peu à peu, tandis que les hommes se confient à une caméra aussi complice que délicate. D'un côté, on découvre les cadences infernales, les risques, les salaires de misère, la nostalgie du pays, l'espoir d'une vie meilleure ; de l'autre, l'amertume d'une fin vécue comme une déchéance et la fierté, malgré tout, du travail bien fait. Quelquefois drolatique, souvent poignant, ce face-à-face magnifiquement filmé, émaillé de séquences de cinéma direct, est aussi un hommage éloquent à une classe ouvrière qui d'un côté comme de l'autre, se retrouve du côté des perdants.)
 ” - PapyLuc
 
17.
En France, à l'heure allemande (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 -/10 X  
(108 mins.)
“ K$2160516/T$Guerre40 - France - Heure Allemande -Temps Des Vainqueurs - Part Un De Deux/C$
arte.tv : (ARTE >>> 4 décembre 2012 à 20:50 (Rediffusions : 08.12.2012 à 15:50 & 15.12.2012 à 12:10)

L'occupation et la libération de la France, de 1940 à 1944, vues à travers les films et les clichés amateurs de Français et d'Allemands, témoins de ces années de guerre.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
>>>Episode 1/2 : Le temps des vainqueurs
Suite à la victoire des troupes allemandes, une partie de la population française découvre un occupant moins féroce qu'elle ne l'imaginait. Les troupes de la Wehrmacht, soulagées par la fin de la bataille de France, profitent de la douceur de vivre française comme s'ils étaient en vacances. Séduits ou dans le besoin, de nombreux Français acceptent le contact avec l'ennemi. Mais tout le monde n'est pas dupe de cette "occupation douce". Certains Français réalisent que les nazis avancent masqués pour mieux piller les ressources du pays et se livrer aux premières rafles de juifs.)
 ” - PapyLuc
 
18.
En France, à l'heure allemande (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 -/10 X  
(108 mins.)
“ K$2160419/T$Guerre40 - France - Heure Allemande - Fosse Se Creuse - Part Deux De Deux/C$
arte.tv : (ARTE >>> 4 décembre 2012 à 20:50 (Rediffusions : 08.12.2012 à 16:45 & 15.12.2012 à 13:15)

L'occupation et la libération de la France, de 1940 à 1944, vues à travers les films et les clichés amateurs de Français et d'Allemands, témoins de ces années de guerre.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
>>>Episode 1/2 : Le fossé se creuse :
Printemps 1943. Le pouvoir de séduction de l'armée allemande n'est plus qu'un lointain souvenir. L'occupation s'éternisant, les tensions se font plus vives. Les réquisitions de l'armée allemande et la répression sanglante de toute forme de contestation indignent de plus en plus de Français. La résistance commence à s'organiser et un nombre croissant d'hommes prennent le maquis. Le clivage de la population s'accentue entre miliciens partisans du régime de Vichy et résistants. La retraite allemande et la libération vont faire éclater au grand jour les rancoeurs accumulées depuis le début du conflit.)
 ” - PapyLuc
 
19.
Wenn die Füße Flügel hätten (2006 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 -/10 X  
(58 mins.)
“ K$2160759/Patinage Artistique - Histoire Depuis 1945 - Si Les Pieds Avaient Des Ailes/C$
arte.tv : ( ARTE >>> 1 décembre 2012 à 03:40 (pas de rediffusion)

Une fresque historique en forme de rétrospective du patinage artistique de 1945 à nos jours, racontée par des patineurs, des entraîneurs et des fans.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Le patinage artistique se distingue des autres sports par l'alliance de la puissance physique et de l'élégance gestuelle, mais aussi par des moments impensables dans toute autre discipline sportive, où l'émotion et le spectacle arrivent à l'emporter sur le règlement. Depuis ses origines, ce sport est marqué par la rivalité entre les patineurs "techniques", qui misent sur l'exécution parfaite des sauts et figures classiques, et ceux qui privilégient l'expression et la dimension artistique de leur prestation. À cause de ce "supplément d'âme" requis des athlètes, notamment chez les femmes et les couples, le patinage reflète aussi particulièrement l'air du temps et l'évolution des goûts du public. À l'époque des tensions Est-Ouest et de la guerre froide, pourtant, il n'échappa pas plus que les autres sports à l'emprise de la politique, pour devenir un enjeu d'État. Mais pour le spectateur d'aujourd'hui, au-delà des polémiques qui ont pu se développer a posteriori autour des stars, par exemple la championne est-allemande Katarina Witt, les images des patineurs donnent toujours cette illusion de légèreté et de grâce dont chacun rêve. Comme si les pieds avaient des ailes.
)
 ” - PapyLuc
 
20.
Punam (2006 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 9.1/10 X  
(27 mins.)
“ K$2050341/T$Nepal - Punam La Grande Soeur/C$
arte.tv : (ARTE >>> vendredi, 28 septembre 2012 à 17:40 (Rediffusions : 05.10.2012 à 08:55)

À quatre années d'intervalle, la vie d'une jeune Népalaise qui doit élever ses petits frère et soeur.)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (À l'âge de 9 ans, pendant que son père travaille, Punam s'occupe de toutes les tâches qui incombaient à sa mère, morte il y a quatre ans. Elle se lève à 5 heures, prépare les repas, fait le ménage, les courses, emmène ses jeunes frère et soeur à l'école. Quatre ans plus tard, les réalisateurs la retrouvent. Sa vie a bien changé...)

---

globaleducation.ch : [http://www.globaleducation.ch/globaleducation_fr/resources/AN_Ln/enfants_racontent_punam.pdf]  ” - PapyLuc
 
21.
Le poison: Le crime de Maracon (2003 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.8/10 X  
(55 mins.)
Director: Stéphane Goël
“ K$8810650/T$Suisse - Vaux - Fribourg - Crime - Crime De Maracon/C$
fr.wikipedia.org : (TV5MONDE (FBS) >>> 02/12/2012 à 15:06

Le crime de Maracon est une affaire d'homicide non résolue qui a eu lieu en Suisse en 1949, suscitant émotion et mystère. Aujourd'hui encore, tout n'est pas élucidé, et de nombreuses personnes prétendent connaître le coupable des meurtres qui ont été commis. Nombreuses sont également les personnes suspectées, parfois en haut lieu.

Le crime de Maracon présente des traits uniques, de par sa nature d'affaire non résolue et de par les remous qu'il a suscités dans la population. Il a ainsi donné lieu à des légendes, relayées par la presse, dont certaines sont encore tenaces aujourd'hui. Ainsi, on fait régulièrement allusion au fait que les victimes auraient été battues à coup de manivelle, que l'une d'elles aurait été enceinte ou que la police aurait d'abord conclu à un accident de la route, sans compter la théorie persistante d'après laquelle le coupable serait un ecclésiastique. En levant un coin du voile jeté pendant cinquante ans sur le dossier de police judiciaire, le présent article a pour but de rectifier certaines affirmations couramment entendues...
)
[Crime de Maracon - Wikipédia] (
...Il est peut-être nécessaire de signaler encore un aspect généralement négligé dans le traitement de cette douloureuse affaire. La collaboration entre la police vaudoise, chargé de l'enquête puisque le crime s'était déroulé sur le territoire de son canton, et la police du canton de Fribourg d'où venaient les victimes n'a pas fonctionné de manière exemplaire. Les enquêteurs vaudois envisageaient presque exclusivement un coupable fribourgeois. Pour les policiers fribourgeois impuissants, des investigations plus poussées en territoire vaudois auraient peut-être révélé des pistes qui ont été ignorées et qui sont aujourd'hui à jamais effacées.
)
 ” - PapyLuc
 
22.
Général Ishiwara - L'homme qui déclencha la guerre (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.4/10 X  
From 1889 to 1949, General Ishiwara's military, ideological and political career took in the key moments of Japanese History, in a most spectacular way: the forced opening to the West, Hiroshima, the China war and Pearl Harbour. (82 mins.)
Director: Paul Jenkins
“ K$5650259/T$Japon - Chine - Mandchourie - Ishiwara - General - Guerre4045 - Homme Qui Declencha La Guerre/C$
arte.tv : (ARTE >>> 20 novembre 2012 à 22:30 (Rediffusions : 24.11.2012 à 16:15 & 06.12.2012 à 10:55)

Près de dix ans avant le début de la Seconde Guerre mondiale, la Mandchourie est envahie par l'armée japonaise conduite par le général Kanji Ishiwara... Portrait du militaire nippon qui a tout fait pour provoquer le conflit.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Personnalité excentrique et brutale, petit-fils de samouraï, théoricien de la "guerre finale", germaniste, bouddhiste, fasciste mais aussi photographe, dessinateur, caméraman, le général Kanji Ishiwara avait un talent certain pour théâtraliser sa propre vie. Il a ainsi lui-même photographié et filmé son quotidien, dans l'armée et dans sa famille, nous permettant de voir le monde de cette époque à travers ses yeux - le regard d'un homme qui, à partir des années 1920, a tout fait pour mener son pays sur le chemin de la confrontation avec l'Amérique et ses alliés... C'est lui qui, au début des années 1930, prit la tête de l'armée japonaise lors de l'invasion de la Mandchourie. Un nouvel éclairage sur la guerre du Pacifique.
)
 ” - PapyLuc
 
23.
Empreintes (2007 TV Series)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.3/10 X  
(52 mins.)
“ K$2120608/T$Zf AnoukAimee - Cinema - Empreintes - Anouk Aimee - La Beauté Du Geste/C$
teleobs.nouvelobs.com : (FRANCE 5 >>> 11/11/2012 à 07:46 (Rediffusion : 22/11/2012 à 00:15)

Il y a des artistes de cinéma auxquels on ne prête guère d’attention, mais qui peuvent pourtant transcender ou détruire un projet : ce sont les iconographes. L’iconographe est, avec le chef opérateur, le personnage le plus visuel d’un film ; mais ce sont les images des autres qu’il doit avoir dans la tête, et par milliers. Les portraits raffinés, qui constituent désormais une grande part de la meilleure création télévisuelle, font appel à leur talent, et leur travail en vaut souvent la peine. L’oeil détective du superbe document consacré par « Empreintes » à Anouk Aimée a parfaitement, me semble-t-il, fait les choses.

Quoi de plus romanesque que deux gamines, deux toutes jeunes actrices encore marquées par les rondeurs de l’enfance, qui courent en s’abritant comme elles peuvent d’une averse. Ce sont Anouk Aimée et Nicole Courcel, âgées à peu près de 20 ans. Leur rire, leur fraîcheur les rendent, aux yeux des festivaliers, particulièrement désirables, sous cette pluie particulièrement indésirable.
)
["Anouk Aimée, la beauté du geste" - Actus TV sur nouvelobs.com] (
C’est une redécouverte des iconographes, une aquarelle filmée, prise au vol, si vivante qu’aucun film de fiction ne pourra jamais tout à fait rendre, quoique les réalisateurs d’Anouk soient de ceux qui ont particulièrement essayé. L’éclat d’irrationnel, de poésie au sein d’un monde réaliste, voilà ce qu’a apporté Anouk Aimée à tous les films qu’elle a joués ; et ce documentaire peut-être parce qu’il est cosigné par Dominique Besnehard, qui est un distributeur de personnages aussi inspiré que Jacques Prévert, qui donna à Anouk son nom et ses premiers grands rôles.

L’autre avantage d’« Anouk Aimée, la beauté du geste » tient dans la qualité de ce qu’il nous apprend. Secrète, mystérieuse, l’interprète de « Lola » s’est sentie en confiance auprès de Muriel Flis-Trèves et de Besnehard. Elle parle donc abondamment et avec drôlerie de Fellini, de Lelouch, de Trintignant et du tournage d’« Un homme et une femme », qui faillit se faire sans elle. Et elle nous révèle aussi pourquoi Jean Genet, qu’elle a beaucoup fréquenté à la grande époque de Saint-Germain-des-Prés, aimait se promener avec elle. L’explication en vaut la peine, comme l’émission vaut le détour.

Alain Riou
)
 ” - PapyLuc
 
24.
Tinar (2009 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.0/10 X  
Doc follows the life of a boy named Tinar, a hired cowherd. Tinar works alone; his father lives elsewhere on the mountain with his new wife and family... (72 mins.)
Director: Mahdi Moniri
“ K$2100759/T$Iran - Enfant - Tinar Vacher De Iran
arte.tv : (ARTE >>> lundi, 22 octobre 2012 à 17:35 (Rediffusions : 05.11.2012 à 08:55)

La solitude d'un jeune paysan montagnard.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (Depuis que Ghasem a perdu sa mère et que son père s'est remarié, il travaille comme vacher dans les montagnes iraniennes. Malgré ses efforts, il se fait régulièrement battre par son père et sa belle-mère, qui le traitent plus comme leur employé que comme leur fils... Pendant la saison douce, Ghasem se nourrit d'olives, de fraises sauvages et de pain qu'il fabrique lui-même. Il se baigne dans la rivière et fait la course avec les vaches. Il lui arrive de parler aux arbres, d'insulter les éléments, de chanter une chanson à ses vaches...)  ” - PapyLuc
 
25.
Le thé ou l'électricité (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.5/10 X  
Tea or electricity tells the epic story of the implementation of electricity in a tiny isolated village... (93 mins.)
“ K$2090322/T$Maroc - Atlas - Ifri - Berbere - The Ou Electricite/C$
theouelectricite.be : (Le Thé ou l’Electricité est l’histoire épique de l’arrivée de l’électricité dans un petit village isolé et enclavé au cœur du Haut Atlas marocain.
Durant plus de trois années, saison après saison le réalisateur dévoile patiemment les contours de la toile qui se refermera inexorablement sur les habitants d’Ifri.
Sous nos yeux se dessine l'image d’une modernité impitoyable à laquelle ce petit village va être relié.)
[Le thé ou l'électricité]

---

facebook.com : [le Thé ou l'Electricité]
rtbf.be : [Le thé ou l'électricité - RTBF Vidéo]  ” - PapyLuc
 
26.
My Sweet Canary (2011 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.1/10 X  
Roza Eskenazi sang the way she lived, with passion, fire and love. This is the story of three young musicians who embark on an exciting musical journey, to tell the story of Greece's best-loved rebetiko singer. (89 mins.)
Director: Roy Sher
“ K$2090427/T$Zf RozaEskenazi - Grece - Musique - Chanson - Canari - Mon Joli Canari/C$
arte.tv : (ARTE >>> dimanche, 28 octobre 2012 à 22:20 (Rediffusions : 05.11.2012 à 11:10)

Portrait musical de Roza Eskenazi, la diva du rebétiko, qui fut l'une des plus célèbres chanteuses des années 1930.

Née en 1890 à Istanbul sous le nom de Sarah Skinazi, Roza Eskenazi arrive à Thessalonique à l'âge de 7 ans avec sa famille juive sépharade. Dans sa ville d'adoption puis à Athènes, la jeune fille au caractère bien trempé commence à fréquenter les théâtres et les cabarets, au grand dam de ses parents. Elle enregistre son premier disque en 1929, inaugurant une longue série de succès. Avec son incroyable voix et son regard de braise, elle popularise le rebétiko, impose des instruments alors peu connus comme le bouzouki, chante tour à tour en grec et en turc, et fait revivre la musique judéo-espagnole qu'elle interprète en ladino. Ses tournées en Grèce, en Turquie, en Égypte et dans les Balkans déplacent des foules d'admirateurs. Au sortir de la guerre, elle reprend sa carrière avec enthousiasme. En 1952 et 1958, elle se produit ainsi dans diverses villes des États-Unis, où elle est accueillie avec ferveur par la diaspora gréco-turque. Elle donnera son dernier concert à Patras en 1977.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
L'Édith Piaf orientale
Martha D. Lewis, Chypriote grecque née en Grande-Bretagne, est compositrice et chanteuse ; l'Israélien Tomer Katz joue de l'oud et du bouzouki ; et Mehtap Demir est une chanteuse et musicienne turque. Fasciné par Roza Eskenazi, le réalisateur israélien Roy Sher a suivi ces trois jeunes artistes, qui interprètent ses chansons dans leurs pays respectifs et partent sur les traces de la diva pour redécouvrir sa vie et sa musique. Un pèlerinage plein de couleurs et de passion d'Istanbul à Thessalonique en passant par Athènes.
)


---

mysweetcanary.com : [My Sweet Canary / The story of Roza Eskenazi >>>> ÷ðøéú îúå÷ä ùìé]  ” - PapyLuc
 
27.
Bury My Heart in Dresden (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.8/10 X  
(89 mins.)
Director: Bettina Renner
“ K$2050135/USA - Dakota Du Sud - Allemagne - Enterre Mon Coeur à Dresde/C$
arte.tv : (ARTE >>> lundi, 22 octobre 2012 à 11:00 (pas de refiffusion)

L'histoire mélancolique d'Eward Two Two, ou comment un Sioux a été enterré dans le cimetière catholique de Dresde.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
C'est une modeste pierre tombale dans le petit cimetière catholique de Dresde. Ici repose Edward Two Two, né à la fin du XIXe siècle dans la réserve indienne de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud. Comment ce Sioux est-il arrivé si loin de sa terre natale ? Et pourquoi a-t-il été enterré conformément au rite catholique selon ses voeux, contrairement aux traditions de son peuple ? Le film tente de retracer le parcours de cet homme, expédié en Europe en 1910 pour incarner les clichés des Européens sur les Indiens et l'Ouest sauvage. Edward Two Two a participé aux spectacles du Zoo de Hambourg et plus tard aux Wild West Shows des grands cirques, mettant en scène le Far West. Avant d'être enterré à Dresde en 1914 à Dresde.)
 ” - PapyLuc
 
28.
October Country (2009 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 6.9/10 X  
October Country is a beautifully filmed portrait of an American family struggling for stability while haunted by the ghosts of war... (80 mins.)
“ K$2080242/T$Usa - New York - Famille Americaine/C$
arte.tv : (ARTE >>> lundi, 8 octobre 2012 à 00:25 (Rediffusions : 30.10.2012 à 03:15)

Un an dans la vie de la famille Mosher, trois générations habitant dans une banlieue pauvre de New York.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Abus, maltraitance, traumatismes, grossesses précoces hantent la vie des Mosher, comme autant de "malédictions" qui se reproduisent de génération en génération... Le père, vétéran de guerre traumatisé, passe son temps devant la télévision, tandis que sa femme accueille dans son foyer un jeune homme placé par l'assistance publique. Leur fille a deux enfants : l'aînée, adolescente, est déjà fille-mère, et la cadette, dont le père est en prison, collectionne les jeux vidéo. Seul du clan à s'être construit un avenir loin des siens, Donal Mosher, coréalisateur, raconte avec sensibilité l'histoire de sa famille et la complicité qui unit chacun de ses membres malgré tout.)
 ” - PapyLuc
 
29.
“ K$2080759/T$Russie - Pole Nord - 1937 - Soviétiques Au Pole Nord/C$
arte.tv : (ARTE >>> lundi, 8 octobre 2012 à 10:55 (Rediffusions : Pas de rediffusion)

À l'occasion du vingtième anniversaire de la révolution d'Octobre, le gouvernement de l'URSS décide d'organiser une expédition au pôle Nord et d'y installer une base soviétique. Particularité : la conquête du pôle se fera par la voie des airs.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
En 1937, quarante-trois aviateurs et explorateurs soviétiques se préparent à un projet gigantesque : pour la première fois, des hommes vont s'installer de façon permanente près du pôle. Ivan Papanine est chargé de mener à bien la folle aventure portée par la seule volonté de Staline, qui veut montrer au monde que l'URSS a de grandes ambitions scientifiques et les moyens de les réaliser. Papanine n'est ni aviateur ni explorateur polaire, il a une formation de serrurier. Mais c'est lui que Staline a choisi pour diriger l'expédition : il pense que sa légendaire bonne humeur sortira l'équipe de bien des tracas. La dévotion sans faille de Papanine au tovarich Staline lui assurera d'ailleurs d'être nommé "Héros de la nation". Staline va être à l'origine d'une petite révolution : il lance l'idée de joindre un cameraman à l'équipe...

)
 ” - PapyLuc
 
30.
Kampf um den Vatikan - Hinter den Kulissen des Konzils (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 -/10 X  
(52 mins.)
“ K$2050518/T$Vatican - Vatican II - Le Concile qui a changé l'Eglise/C$
arte.tv : (ARTE >>> mardi, 25 septembre 2012 à 20:50 (Rediffusions : 30.09.2012 à 09:55 & 14.10.2012 à 14:30)

En modernisant l'Église, Vatican II l'a aussi amenée au bord de la scission. Avec le pontificat de Benoît XVI, la question du concile se pose à nouveau.)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (Lorsque Jean XXIII initie le concile Vatican II en 1962, l'Église reconnaît pour la première fois le droit fondamental de liberté religieuse. Les offices ne se font plus en latin mais en français et la paroisse s'implique davantage dans les événements liturgiques. Après la mort de Jean XXIII, alors que Paul VI achève le concile, le climat de confiance de 1962 n'est plus d'actualité. Aujourd'hui, le pape Benoît XVI rouvre la voie à la fraternité sacerdotale traditionnaliste de Saint-Pie-X, connue pour avoir soulevé de nombreuses polémiques. Cinquante ans après le concile, l'Église pourrait bien connaître une nouvelle crise.)

---

vatican.va : [Le Saint-Siège]  ” - PapyLuc
 
31.
I Am Cuba (1964)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.0/10 X  
Four vignettes about the lives of the Cuban people set during the pre-revolutionary era. (108 mins.)
“ K$Pc/T$Soy Cuba - T411/C$
kinoglaz.fr : (Résurrection d’un chef-d’œuvre : Soy Cuba , film sur la révolution cubaine réalisé par Mikhaïl Kalatozov, en collaboration avec le poète Evgueni Evtouchenko et le chef-opérateur Sergueï Ouroussevski, fut relégué sur l’étagère dès la première projection à Moscou en 1964. C’est que le film, destiné à servir de film-propagande au nouvel Etat cubain de Fidel Castro, ne répondait ni aux attentes des autorités soviétiques, ni à celles du leader cubain : la sensualité contagieuse des scènes de débauche à l’hôtel Tropicana, rendez-vous des riches américains avant la révolution, détournait la critique du sens politique que le film était censé diffuser. Par ailleurs, le lyrisme et l’idéalisme révolutionnaire des étudiants à La Havane et des rebelles dans la Sierra trahissaient la rigueur idéologique en vigueur. Enfin, interdit aux Etats-Unis pendant la guerre froide, Soy Cuba ne sortit de la clandestinité qu’en 1992 au festival de Telluride (USA). Et c’est en 1993 que Martin Scorsese et Francis Ford Coppola qui le découvrent au festival de San Francisco, décident, éblouis par la beauté des images et la ferveur du ton du film, d’apposer leurs signatures sur l’affiche pour assurer sa diffusion américaine.
)
[Soy Cuba] (
Soy Cuba appartient pourtant à la période heureuse du cinéma soviétique des années 60 : c’est le dégel des années Khroutchev : les cinéastes retrouvent une liberté d’inspiration et de style dont Kalatozov et son chef-opérateur Ouroussevski avaient fait la démonstration éclatante avec Quand passent les cigognes, palme d’or au festival de Cannes en 1958. En 1962, le réalisateur et son chef-opérateur sont invités à tourner à Cuba l’un des trois films de propagande sponsorisés par le jeune Institut cubain de l’Art et de l’Industrie cinématographique (CAIC), oeuvres destinées à la formation de jeunes cinéastes cubains. Cependant, le scénario écrit par le romancier cubain Enrique Pineda Barnet et surtout le poème du poète russe Evgueni Evtouchenko constituent une première difficulté. En effet, ce dernier, envoyé par la Pravda en tant que correspondant à Cuba, se montre, après une période de fascination pour Fidel Castro, beaucoup plus réservé à son égard. Par ailleurs, Evtouchenko, après la publication en 1961 de son poème Babi Yar sur le massacre des juifs, est devenu suspect aux yeux des autorités soviétiques. Néanmoins les crédits sont accordés : le cinéaste et le poète reviennent à Cuba en octobre 1962, le tournage commence en janvier 1963. L’hostilité à l’égard des Russes du peuple cubain, qui impute au régime communiste la misère dont il souffre, aggrave la difficulté de l’entreprise : les artistes décident alors de faire un film non sur le Cuba contemporain, mais sur les débuts de la Révolution. Cependant, le film réalisé s’éloigne beaucoup des critères du film de propagande : « poème épique » selon M. Scorsese, hommage à la terre et à la liberté du peuple cubain plus que célébration du nouveau régime communiste, l’œuvre déplaît. Soy Cuba devra attendre quarante ans pour être salué comme un film génial, précurseur du cinéma contemporain. Martin Scorsese le considère comme une œuvre d’une prodigieuse modernité. « Je pense, dit-il, que si ce film avait été montré en 1964, le cinéma aurait été différent dans le monde entier ».(Entretien de Richard Sickel avec Martin Scorsese, DVD Soy Cuba, mk2).
)
 ” - PapyLuc
 
32.
Robert Mugabe... What Happened? (2011 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.3/10 X  
Robert Mugabe... what happened?, charts the Shakespearean rise and fall of the man who led a very successful African country... (84 mins.)
Director: Simon Bright
“ K$2050759/T$Zimbawe - Rhodesie - Robert Mugabe - Celui qui a regardé l'abîme/C$
arte.tv : (ARTE >>> mardi, 18 septembre 2012 à 23:50 (pas de rediffusion)

Portrait de Robert Mugabe, président de la République du Zimbabwe, qui a plongé l'ancien grenier à blé de l'Afrique dans la dictature et l'hyperinflation.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Depuis trente ans, Robert Mugabe dirige d'une main de fer le Zimbabwe, l'ancienne Rhodésie. Au début de son mandat, celui qui défendait la paix et la liberté, bien loin de l'idéologie de ségrégation raciale qui prévalait auparavant, a permis au pays de se reconstruire économiquement après quinze ans de guerre civile. Mais après une réforme agraire violemment imposée à la population en 2000, le président, voyant son autorité contestée par un fort mouvement d'opposition, intensifie la répression. Le pays plonge alors dans une profonde crise économique, engendrant misère, famine et hyperinflation. Accordant peu d'importance à l'image que les médias véhiculent de Mugabe, ce documentaire permet de dépasser les apparences pour mieux comprendre la transformation de cet homme en sinistre dictateur.

)
 ” - PapyLuc
 
33.
An Intimate History (2011 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.6/10 X  
(81 mins.)
Director: Isabelle Clarke
“ K$2040416/T$France - Guerre40 - Occupation Intime/C$
lci.tf1.fr : (TV5Monde >>> Mer 12/09/2012 à 21:00

Voilà un documentaire qui ne laisse pas indifférent. Quelle était vraiment la vie des Français sous l'occupation allemande ? C'est ce que dévoile "L'occupation intime", d'Isabelle Clarke et Daniel Costelle. A travers des images d'époque mais surtout des films amateurs français et allemands, souvent inédits, et des témoignages bouleversants de sincérité, ce documentaire dévoile le quotidien des Français avec l'occupant allemand à partir de juin 1940, comme on ne l'a jamais vu. Si la guerre est terrible, on découvre aussi une autre facette de cette période, avec ses moments de joie et de légèreté et mêmes des fêtes où l'insouciance prédomine.

Mais ce documentaire brise aussi des tabous. Sous l'occupation, les relations entre les deux camps sont parfois ambigües. Certaines images montrent la proximité et parfois la cordialité entre les Français et les Allemands. Même soldats, les Allemands n'en sont pas moins des hommes. Des femmes ont vu autre chose qu'un adversaire et en sont parfois tombées amoureuses. Certaines d'entre elles, comme Francine, ont souffert de leur romance toute leur vie. Des décennies plus tard, ce souvenir est encore si douloureux pour cette femme qu'elle a préféré témoigner à visage couvert. De ces amours interdites sont également nés des enfants, qui ont aussi souffert de la situation. Comme en témoigne avec beaucoup d'émotion le chanteur Gérard Lenormand, né d'un père allemand qu'il n'a jamais connu.
)
[L'occupation intime, un document bouleversant - Sciences - TF1 News] (
Inconscience ou lachêté ?... "L'occupation intime" dévoile aussi un aspect dérangeant de cette période. Le témoignage de l'écrivain Benoîte Groult présente la complexité de la réalité pour les Français de l'époque. Elle raconte comment ses parents ont refusé d'héberger une petite voisine juive dont les parents venaient d'être arrêtés. "Je n'ai rien dit car on vivait dans un climat de lâcheté, parce que je n'étais pas encore courageuse (...) Personne n'était prêt à mourir pour les Juifs" ose t-elle aujourd'hui raconter. D'autres témoignages, tel que ceux de l'homme de théâtre Pierre Barillet et l'actrice Yvette Lebon, dévoilent également une autre facette de la société française de cette période. Notamment les relations surprenantes entre les Allemands et des artistes français. Pour ceux qui étaient inconscients, la vie était plutôt agréable. "Quand ont était un peu privilégié (...) on ne manquait de rien" admet Yvette Lebon.

Pour raconter cette intimité et commenter ces images surprenantes, Alain Delon et sa fille Anouchka, ont accepté de prêter leur voix. Pour l'acteur, c'est important de montrer l'horreur de cette période et de le faire partager aux jeunes générations.)


---

imdb.com : [Yvette Lebon - Filmography by type]  ” - PapyLuc
 
34.
Natalie - Der Klang nach der Stille (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.4/10 X  
(89 mins.)
Director: Simone Jung
“ K$2040226/T$Medecine - Surdite - Natalie Ou Le Adieu Au Silence/C$
arte.tv : (ARTE >>> jeudi, 6 septembre 2012 à 23:25 (Rediffusions : 09.09.2012 à 05:0

Natalie, sourde de naissance, décide de subir une opération pour sortir du silence.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Malentendante, Natalie, 31 ans, a décidé de se faire implanter une prothèse auditive. Selon les médecins, une telle opération devrait lui permettre d'avoir l'audition d'un nouveau-né. Un moment à la fois attendu et redouté par la jeune femme. À quoi vont ressembler les sons qu'elle entendra ? Un long processus d'apprentissage est à venir, parfois douloureux. La réalisatrice Simone Jung a suivi la jeune femme dans son combat, lui donnant l'occasion de revenir sur son passé et sur la manière dont elle et ses proches appréhendent la surdité. Un documentaire surprenant, qui incite à réfléchir à ce qui d'ordinaire attire peu notre attention : la perception des sons, d'une grande complexité.
)
 ” - PapyLuc
 
35.
Shahida (2008 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.2/10 X  
The film is a chronicle of the lives of women who are serving time in prison for involvement in suicide attacks in Israel. (76 mins.)
“ K$2040626/T$Palestine - Israel - Religion - Terrorisme - Epouses De Allah/C$
arte.tv : (ARTE >>> mercredi, 12 septembre 2012 à 10:20 (Rediffusions : 19.09.2012 à 03:30)

Dans une prison israélienne, rencontre avec des Palestiniennes condamnées pour avoir participé à des attentats-suicides. Bouleversant.

Depuis l'an 2000, il y a eu plus de 150 attentats-suicides en Israël, qui ont tué 526 personnes. Certaines de ces attaques ont été perpétrées par des femmes kamikazes : elles sont aujourd'hui 120 Palestiniennes emprisonnées par l'État hébreu pour avoir participé à de telles opérations. La réalisatrice israélienne a pu rencontrer quelques-unes d'entre elles en détention dans la prison Sharon.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (La récompense des martyrs : "À quoi pense une jeune fille qui a envie de se faire exploser ?" À cette question, cinq jeunes détenues palestiniennes tentent de répondre. Filmées dans leur cellule, dans la cour ou au parloir, seules, en groupe ou avec leurs enfants, elles expliquent leur geste, évoquent leur parcours. Ayant grandi dans des camps de réfugiés, suivi des études supérieures pour certaines d'entre elles, toutes justifient le "djihad" contre l'occupant israélien : "Il y a une vie après la mort. (...) Tout le monde connaît la récompense des martyrs chez nous." Mais au-delà des convictions religieuses et politiques émergent aussi des motifs d'engagement plus complexes, ayant trait notamment à la condition féminine ou à la situation familiale.
)
 ” - PapyLuc
 
36.
Big Alma (2007 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.6/10 X  
(90 mins.)
Director: Susanne Freund
“ K$2040355/Zf AlmaMalher - Franz Werfel - Autriche - Vienne - Musique - Big Alma/C$
arte.tv : (ARTE >>> mardi, 11 septembre 2012 à 10:20 (pas de rediffusion)

Compositrice et peintre, Alma Mahler-Werfel fut une égérie de la vie culturelle viennoise (adulée par Gustav Klimt et Oskar Kokoschka) et une collectionneuse de maris (le compositeur Gustav Mahler, l'architecte Walter Gropius et l'écrivain Franz Werfel). Portrait d'une figure éprise d'art et de liberté, qui annonce l'émancipation féminine du XXe siècle.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (De Vienne à New York : Le milieu familial viennois d'Alma Schindler l'amène à rencontrer dans son enfance tous ceux et celles qui animent alors la vie culturelle de la capitale autrichienne. Elle étudie la musique avec von Zemlinsky et commence à composer des lieder - encore interprétés de nos jours. Elle épouse en 1902, alors qu'elle n'a que 17 ans, Gustav Mahler, de vingt ans son aîné, qui lui demande de renoncer à toute velléité artistique. Elle se venge de cette frustration en entamant une liaison avec l'architecte du Bauhaus Walter Gropius. Elle est ensuite la maîtresse du peintre Oskar Kokoschka auquel elle inspire La fiancée du vent et d'étonnants éventails qui se lisent comme une bande dessinée. Après un remariage avec Gropius, puis un divorce, Alma épouse le romancier Franz Werfel. C'est avec lui qu'elle émigre après l'Anschluss de 1938. Le couple se réfugie en France et vit un temps à Sanary (Var), où nombre d'exilés de langue allemande ont trouvé asile. Après l'occupation de la France, il leur faut fuir à nouveau. Après diverses étapes et un passage mi-dramatique, mi-rocambolesque des Pyrénées, le couple rejoindra l'Espagne puis le Portugal et s'embarquera pour les États-Unis. Il s'installera en Californie le temps de la guerre. Werfel meurt en 1945 et Alma part alors s'installer à New York. Elle y restera jusqu'à sa disparition en 1964, agitatrice culturelle et grande papesse de la musique contemporaine.)

---

imdb.com : [Alma Mahler-Werfel - Filmography by type]  ” - PapyLuc
 
37.
Muezzin (2010 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.0/10 X  
(90 mins.)
“ K$2030104/T$Turquie - Religion - Islam - Muezzin - Appel a la prière/C$
arte.tv : (ARTE >>> vendredi, 31 août 2012 à 18:20 (Rediffusions : 07.09.2012 à 08:50 & 14.09.2012 à 13:25)

Chaque année en Turquie se tient un concours peu commun : celui de l'appel à la prière.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Les muezzins, qui lancent cinq fois par jour l'appel à la prière depuis la mosquée, occupent une place essentielle dans la société turque. Chaque année, un concours leur est consacré pour désigner le meilleur d'entre eux. Des sélections régionales à la finale nationale à Ankara, le réalisateur a suivi les différentes étapes de la compétition.
)
 ” - PapyLuc
 
38.
Der Sommer 1939 (2009 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.2/10 X  
(90 mins.)
“ K$2030231/T$Allemagne - Ete 1939/C$
arte.tv : (ARTE >>> mercredi, 29 août 2012 à 11:20 (Pas De Rediffusion)

À l'été 1939, on profite du beau temps en ignorant la politique et les prédictions pessimistes. Images d'un quotidien qui va basculer, dans une Europe au bord du suicide.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
L'été 1939 est brûlant. On se bouscule sur les plages d'Europe. Les gens veulent vivre et aimer, travailler et s'amuser. Dernière saison en temps de paix, qui s'achève le 1er septembre par l'invasion de la Pologne, l'événement marquant le début de la Seconde Guerre mondiale. Saison d'insouciance ou de peur ? La réponse n'est pas tranchée car les souvenirs de cette période sont aussi variés que les systèmes politiques des pays européens. Si nulle part on ne peut ignorer les indices de la catastrophe qui s'annonce, le comique britannique Denis Norden se rappelle un été de frivolité, durant lequel il n'avait en tête que "les filles et la musique". Les souvenirs du critique littéraire Marcel Reich-Ranicki, qui vit à l'époque en Pologne et voit nombre de ses compatriotes prendre le chemin de l'exil, sont plus sombres. Écrivains, cinéastes, psychanalystes, chimistes ou comiques racontent tour à tour leur dernier été d'innocence. À l'aide d'archives étonnantes et de nombreux témoignages - interviennent également dans ce film l'écrivain Pierre Daix, la poétesse et résistante Madeleine Riffaud ou le cinéaste Andrzej Wajda -, ce documentaire construit une mosaïque de l'histoire de l'Europe à la veille de la catastrophe.)
 ” - PapyLuc
 
39.
Innenansichten - Deutschland 1937 (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.1/10 X  
(59 mins.)
Director: Michael Kloft
“ K$2030324/T$Allemagne - 1937 - Un Eté En Allemagne Nazie/C$
arte.tv : (ARTE >>> mardi, 14 août 2012 à 22:35 (Rediffusions : 26.08.2012 à 05:00 & 29.08.2012 à 10:25)

Été 1937. Julien Bryan obtient une permission spéciale pour parcourir l'Allemagne et filmer ce qu'il s'y passe. Il veut montrer aux Américains la réalité du régime. Deux mois durant, il filme un peu tout sans a priori dans un style aux antipodes de celui de Leni Riefenstahl. S'il n'a pas l'autorisation de tourner partout, il réussit néanmoins à capter ici et là des scènes sur le vif qui ne sont guère à l'avantage des dignitaires nazis. Il fera sortir clandestinement sa pellicule et la société de production américaine "March of Time" en diffusera quelques minutes lors d'un JT en 1938, pour mettre en accusation le régime d'Hitler. La quasi-totalité des bobines 35 mm étant restées intactes, elles ont pu être adaptées à la HD pour ce documentaire. On doit la bande son au compositeur Irmin Schmidt du groupe Can, une musique aux accents funèbres inspirée par un chant de la guerre de Trente Ans)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE]  ” - PapyLuc
 
40.
Elvis (1968 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 9.0/10 X  
Elvis Presley has now been out for making movies for many years, now he makes a comeback in 1968. (60 mins.)
Director: Steve Binder
“ K$2010112/T$Zf ElvisPresley - 68 - Comeback/C$
arte.tv : (ARTE >>> dimanche, 29 juillet 2012 à 10:30 (Pas de rediffusion)

Un show d'anthologie du King.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Après sept ans d'absence pour cause de carrière au cinéma, Elvis le roi revient pour la première fois sur scène lors de ce show-télévisé d'anthologie. Galvanisé par ce retour aux sources, le rocker interprète tous ses tubes ("That's all right", "Love me tender", "Blue suede shoes"...) et se livre à un savoureux dialogue avec ses fans.
)
 ” - PapyLuc
 
41.
Hitler & Stalin - Portrait einer Feindschaft (2009 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 6.5/10 X  
(89 mins.)
Director: Ullrich Kasten
“ K$2030454/T$Allemangne - Russie - Hitler-Staline Diagonale De La Haine/C$
arte.tv : (ARTE >>> samedi, 25 août 2012 à 16:25 (Rediffusions : 28.08.2012 à 10:25)

Portrait croisé des deux dictateurs les plus sanguinaires du XXe siècle.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
L'un pense en termes de races, l'autre en termes de classes. Ils ont en commun leur antisémitisme et Staline a lu Mein Kampf. Tous deux sont animés par une forme de paranoïa. Chacun pratique une politique d'annexion territoriale et rêve d'imposer son idéologie... Ullrich Kasten met en parallèle les trajectoires des deux dictateurs - qui ne se sont jamais rencontrés. Il décrit notamment la terrible partie de poker menteur à laquelle ils se sont livrés au moment du pacte germano-soviétique. "Je sais que l'histoire se souviendra de Staline, mais elle se souviendra aussi de moi", déclarait Hitler. Lorsque l'Allemagne nazie envahit l'URSS, le 22 juin 1941, Staline est médusé. Il tarde à réagir, donne des ordres contradictoires. Pendant ce temps, les troupes allemandes, aguerries par plusieurs guerres éclair, triomphent. Le Führer se voit déjà à Moscou, qu'il dit vouloir raser et remplacer par un immense lac artificiel. Il s'étonne que Staline reste enfermé dans son bureau, alors que lui passe son temps à se faire ovationner par son peuple et ses troupes. Puis, ayant échoué à prendre Moscou et Leningrad, il jure de détruire Stalingrad, "sanctuaire du communisme". Cette terrible bataille marquera le tournant de la guerre.
)
 ” - PapyLuc
 
42.
The Sorrow and the Pity (1969 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.3/10 X  
From 1940 to 1944, France's Vichy government collaborated with Nazi Germany. Marcel Ophüls mixes archival... (251 mins.)
Director: Marcel Ophüls
“ K$4680759-4690759/T$Guerre40 - France - Chagrin Et Pitie - Chronique De Une Ville Francaise Sous La Occupation - Marcel Ophuls/C$

En deux parties : K$4680759 >> 1/2 & K$4690759 >> 2/2

arte.tv : (ARTE >>> mardi, 10 juillet 2012 à 20:50 (Rediffusions : 16.07.2012 à 10:45)

D'une exceptionnelle densité humaine, le film monumental qui, le premier, a restitué la vérité du régime de Vichy, loin du mythe d'un pays uni contre l'occupant.

Chronique en deux parties - L'effondrement et Le choix : L'Occupation à Clermont-Ferrand, le film de Marcel Ophuls est un document exceptionnel qui, comme toutes les grandes oeuvres, est inaccessible au vieillissement, même s'il suscite probablement à chaque époque un choc d'une nature différente. Ce documentaire fleuve (près de quatre heures et demie) entremêle des témoignages d'anonymes et de personnalités de premier plan (Emmanuel d'Astier de la Vigerie, Georges Bidault, Pierre Mendès-France, Anthony Eden, Jacques Duclos, l'ancien Waffen SS Christian de la Mazière...) ayant appartenu durant la Seconde Guerre mondiale à l'un et l'autre camp.
Recueillis en Auvergne, mais aussi à travers toute l'Europe, mêlés aux images des actualités vichystes et des archives internationales, leurs propos offrent une vision de la collaboration et de la résistance qui, au moment où ils furent enregistrés, restaient du domaine du tabou. D'une part parce que, si les vrais résistants étaient bien présents, des collaborateurs et des miliciens s'exprimaient publiquement aussi pour la première fois ; et d'autre part, surtout, parce que cette fresque documentaire d'une exceptionnelle densité humaine évoquait sans fard les lâchetés et les compromissions ordinaires de la majeure partie de la population française. Aussi le film provoqua-t-il à sa sortie en salles, le 5 avril 1971, un véritable séisme dans la conscience nationale. Pour certains, il s'agissait d'un "choc salutaire", pour d'autres d'une ignoble traîtrise. Conçu pour la télévision, il n'y sera finalement diffusé qu'en 1981, douze ans après sa réalisation.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
"Ce n'est pas un film politique : Alors que le film est entré depuis longtemps au panthéon du cinéma, et que la vérité historique qu'il a révélée est depuis longtemps admise, il frappe aussi, plus de quarante ans après sa sortie, par la liberté et la franchise des propos qui s'y déploient, par la complexité humaine qui s'en dégage. À l'opposé du moralisme facile qui s'exprime si volontiers aujourd'hui quand il s'agit de la période, il ne s'agit pas prioritairement de juger, mais de comprendre ce qui s'est joué, intimement et collectivement, pour les dizaines d'individus de tous horizons qui y témoignent. "Les histoires politiques pourraient donc passionner, divertir, faire rire ou pleurer un public au même titre que les histoires d'amour ou d'aventures ? Je le pense. Le chagrin et la pitié est un film essentiellement fondé sur cette obsession... Le plus paradoxal, c'est que ce n'est pas, en premier lieu, un film politique", a résumé Marcel Ophuls (cité dans l'Encyclopédie du cinéma en 1989). L'autre enseignement contemporain de son film a également valeur historique : on mesure grâce à lui combien la perception de cette guerre a radicalement changé. L'ancien officier de la Wehrmacht en poste à Clermont-Ferrand, interrogé pendant le mariage de sa fille, peut ainsi naïvement se féliciter de ses états de service en vitupérant les résistants français, ces "terroristes" qui ne respectaient pas les règles.)
 ” - PapyLuc
 
43.
Die Goldmacher - Sport in der DDR (2008 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 -/10 X  
(94 mins.)
Director: Albert Knechtel
“ K$2010246/T$Allemagne - RDA - Fabrique Des Champions - Pour Une Poignee De Médailles/C$
arte.tv : (ARTE >>> mardi, 14 août 2012 à 10:30 (Pas de rediffusion)

Pour les autorités de la RDA, le sport était la meilleure vitrine du pays. Enquête sur l'envers de la "machine à gagner" est-allemande.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Les athlètes de la seconde moitié du XXe siècle craignaient par-dessus tout les adversaires d'un petit pays, la RDA. En quarante ans, les Allemands de l'Est ont remporté plus de 4 000 médailles lors des rencontres internationales. C'est beaucoup pour un pays qui compte à peine 17 millions d'habitants. Érigeant l'obéissance en valeur suprême, ses dirigeants ont mis au point une "machine à gagner", militaire dans l'organisation comme dans le style. Tout est fait pour améliorer les performances des sportifs. Des centaines de personnes sont mises à leur service et on assaisonne leurs repas avec des "vitamines" améliorées afin que les jeunes athlètes se réjouissent de voir leurs muscles tripler de volume en quelques semaines.
Pour les dirigeants de la RDA, le sport est un pilier de l'identité est-allemande et de sa reconnaissance internationale. Ancien chef des Jeunesses communistes et Premier ministre de 1989 à 1990, Hans Modrow explique que, dans le combat contre l'Ouest capitaliste, la petite RDA montrait sa puissance quand retentissait l'hymne national dans les stades olympiques. "Aujourd'hui, on se pose des questions quand on pense que les radiateurs dans les chambres des jeunes athlètes étaient truffés de micros", lâche un médaillé olympique. Près de vingt ans après l'ouverture des archives de la Stasi, des athlètes reviennent sur leur passé sous surveillance, tandis que des fonctionnaires du régime, des médecins et des entraîneurs témoignent des réussites de ce système et de ses zones d'ombre.
)
 ” - PapyLuc
 
44.
Fabergé - Ostereier für den Zaren (2009 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 -/10 X  
(52 mins.)
Director: Bernd Boehm
“ K$2010339/T$Russie - Tsars - Faberge - Joaillier Du Tsar/C$
arte.tv : (ARTE >>> samedi, 21 juillet 2012 à 13:10 (Pas de rediffusion)

L'histoire des célèbres oeufs de Pâques créés par le joaillier Carl Fabergé est emblématique de la magnificence de la dynastie tsariste avant la révolution d'Octobre.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Le nom de Carl Fabergé est indissociablement lié à la richesse et la puissance des derniers tsars, Alexandre III et Nicolas II. En 1885, le joaillier, alors âgé de 38 ans, est chargé d'une mission extraordinaire : confectionner un présent inattendu que le tsar Alexandre III souhaiterait offrir à son épouse Marie Fedorovna pour la fête de Pâques. Fabergé imagine un oeuf hors du commun. Sa coquille en émail blanc s'ouvre pour laisser apparaître un jaune en or, recelant lui-même une surprise : une poule en or de quatre couleurs, aux yeux de rubis. Le succès est tel que pour chaque fête de Pâques, Alexandre III offrira désormais à son épouse un oeuf de Fabergé, suivi dans cette tradition par son fils, le dernier tsar, Nicolas II, et par quelques très riches nobles impériaux. En tout, le joaillier fabriquera ainsi une cinquantaine d'oeufs, tous plus inventifs et plus précieux les uns que les autres. Quarante de ces joyaux, confisqués par les bolchéviques après la révolution d'Octobre 1917, seront vendus et dispersés dans le monde entier. Pour son documentaire, Bernd Boehm a retrouvé la trace de plus d'une trentaine de ces objets, aux États-Unis, en Suisse, en Angleterre et en Russie. Après de patientes négociations avec les collectionneurs et les musées, il a obtenu l'autorisation de filmer ces pièces uniques estimées entre 20 et 50 millions d'euros chacune.
)
 ” - PapyLuc
 
45.
“ K$4640759/T$Zf LilianHarvey - Werner Richard Heymann - Serait-ce un reve /C$
arte.tv : (ARTE >>> mercredi, 9 mai 2012 à 22:40 (Rediffusions : 24.05.2012 à 05:00)

Dans les années 1930, les compositions de Werner Richard Heymann remportent un vif succès dans des comédies musicales franco-allemandes désormais oubliées.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Le fait est aujourd'hui oublié, mais l'entre-deux-guerres a vu se multiplier les coproductions franco-allemandes. Sur la même intrigue et le même découpage, on tournait alors en parallèle deux versions, avec des équipes (réalisateurs et acteurs) différentes. Françaises ou allemandes, ces comédies musicales avaient invariablement deux points communs : la sulfureuse blonde Lilian Harvey pour le principal rôle féminin et les mélodies du compositeur Werner Richard Heymann (paroles : Robert Gilbert).Le chemin du paradis (version allemande de Wilhelm Thiele avec Heinz Rühmann, française de Max de Vaucorbeil avec Henri Garat), Le congrès s'amuse (respectivement de Erik Charell avec Willy Fritsch et de Jean Boyer avec Henri Garat) et, sur un scénario de Billy Wilder, Un rêve blond (de Paul Martin avec Willy Fritsch et d'André Daven avec Henri Garat et Pierre Brasseur) figurent parmis les plus célèbres.

Avoir un bon copain : Les chansons sont fredonnées dans les deux pays (comme le refrain resté fameux "Avoir un bon copain"). Cette fructueuse coopération franco-allemande connaît un brutal coup d'arrêt avec l'arrivée des nazis au pouvoir. Nombre d'artistes et de professionnels du monde du cinéma étant d'origine juive, ils sont contraints d'émigrer. Ce film divertissant et documenté retrace cette histoire oubliée avec de nombreux extraits de films et d'archives, ainsi que le témoignage de Kiki, la fille du compositeur.)
 ” - PapyLuc
 
46.
Ganesh, Boy Wonder (2009 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.8/10 X  
(71 mins.)
“ K$2010716/T$Inde - Enfant - Ganesh Enfant Dieu/C$
arte.tv : (ARTE >>> mercredi, 4 juillet 2012 à 10:30 (pas de rediffusion)

Krishna et Jayamma prient Ganesh de leur accorder un fils. Ils sont loin d'imaginer que celui-ci sera à l'image de la divinité à tête d'éléphant.)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE]  ” - PapyLuc
 
47.
Brigitte Bardot (1968 TV Movie)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.6/10 X  
(60 mins.)
“ K$2010527/T$Zf BrigitteBardot - Mystère Bardot/C$
arte.tv : (ARTE >>> dimanche, 5 août 2012 à 05:10 (Rediffusions : 09.08.2012 à 12:00)

Attention, émission culte ! Le "show Bardot" diffusé par l'ORTF le 1er janvier 1968. Avec Serge Gainsbourg, Sacha Distel, Claude Brasseur...
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
Cette émission est passionnante à plus d'un titre. D'abord parce que BB y est au sommet de sa beauté : dès le générique, alors que retentit "La Marseillaise", elle apparaît dénudée et en cuissardes, enroulée dans le drapeau français... Révolutionnaire ! Ensuite parce que les réalisateurs François Reichenbach et Eddy Matalon ont réussi à capter toute l'esthétique de cette fin des sixties (quel bonheur de revoir les clips de "Harley Davidson", "Comic strip" ou "Bubble gum"). Le show ne se contente pas d'aligner une poignée de chansons : il les fait alterner avec de petits films dans lesquels on voit BB vaquer à ses occupations, participer à une séance photo, essayer des tenues toutes plus ravageuses les unes que les autres... Un crescendo qui s'achève sur une vision de Bardot sanglée d'un parachute, s'envolant dans les airs en chantant "Mr Sun" dans une robe hippie (griffée, tout de même).)
 ” - PapyLuc
 
48.
The Boy is Gone (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.1/10 X  
A young boy pursues his dream of being a pilot and becomes instrumental to a nation's nightmare. (68 mins.)
Director: Christoph Bohn
“ K$2000326/T$Belgique - Guerre - Eupen - Boys Is Gone/C$
LATROIS (RTBF) >>> 21:05 - Jeudi 19 Juillet 2012

Sur base de ses souvenirs personnels, le réalisateur Christophe Bohn raconte ici un chapitre peu connu de l'histoire de la communauté allemande en Belgique. A la mort de son père, il se souvient d'une photo qu'il a découverte enfant : un portrait de son père à l'âge de 12 ans portant une croix gammée-insignes sur sa manche. Il n'avait jamais trouvé le courage d'affronter son père. Ce n'est qu'après sa mort que Christophe Bohn a pu explorer cette page sombre de l'histoire de la famille. Il y découvre comment des jeunes des cantons de l'Est avaient été séduits par la propagande nazie. Certains ont été enrôlés dans l'armée et envoyés sur le front de l'est. Après la guerre et la défaite de l'Allemagne, la moitié d'entre eux sont rentrés au pays. En explorant l'histoire familiale, le réalisateur explore ainsi une page sombre de l'histoire belge encore taboue. Il signe ici un film original, un voyage fascinant mêlant images d'archives, animation et témoignages émouvants
 ” - PapyLuc
 
49.
Inferno (2009 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.5/10 X  
Henri-Georges Clouzot's unfinished masterpiece, Inferno, is reconstructed in this film which is part drama and part documentary. (102 mins.)
“ K$4640615/T$Zf Henri-George Clouzot - Enfer De/C$
lemonde.fr : ("L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot" : regarder Romy et approcher 'L'Enfer

Il existait donc, dans quelque crypte de l'histoire du cinéma, des rubans de pellicule sauvés de L'Enfer, d'Henri-Georges Clouzot (1907-1977), ce projet fiévreux, délirant et inachevé, qui mettait Romy Schneider dans tous ses états ? Sacrée nouvelle. Un film de cauchemar, un drame charnel de la jalousie, fantasmé par un réalisateur diabolique, l'un des plus sombres du cinéma français (Le Corbeau, en 1943, Quai des Orfèvres, en 1947, Le Salaire de la peur, en 1953...), qui faillit d'ailleurs laisser sa peau sur ce tournage.

Quelques fragments de cet Enfer avaient été divulgués, en 2007, à l'Auditorium du Louvre (Le Monde du 27 novembre 2007), par Serge Bromberg, célèbre aventurier et restaurateur du cinéma perdu. Il y bâtissait déjà un récit de sa quête au moins aussi mythique que le film lui-même. L'archiviste, dans le rôle du preux chevalier, tente vainement de convaincre Inès Clouzot, la veuve du cinéaste, d'autoriser l'utilisation de ces rushes, avant qu'une panne d'ascenseur de quelques heures ne lui permette d'arracher, par des moyens qu'il passe sous silence, son consentement.

Avec le documentaire qu'il consacre aujourd'hui à l'histoire de ce film, la boucle est enfin bouclée, et si L'Enfer ne renaîtra pas pour autant de ses cendres, du moins peut-on en visiter les sulfureux vestiges et rêver indéfiniment à ce qu'il aurait pu devenir : poésie frénétique ou grandiloquent échec.

La genèse de ce film est d'abord celle d'un artiste qui traverse une phase de doute et de dépression : Clouzot a perdu sa première femme, Vera, en 1960, et il en est à un point de sa carrière où il n'a plus grand-chose à démontrer, tandis que se profile à l'horizon une vague nouvelle de jeunes gens qui s'apprêtent à révolutionner le cinéma français. Tandis qu'il se remarie en 1963 avec Inès de Gonzalès, cet homme de 56 ans veut aussi montrer qu'il peut encore frapper un grand coup esthétique.

Ce sera L'Enfer. Un film sur le démon de la jalousie, inspiré de sa relation avec son ex-femme, mais porté par le cinéma jusque dans ses confins extrêmes. Un film qui mettrait en scène un couple de jeunes mariés, pour mieux entrer dans la tête du personnage masculin et rendre par des expérimentations formelles très poussées la fantasmagorie délirante qui la peuple. Par chance, ou par malchance, Clouzot dispose du soutien inconditionnel de la major Columbia, qui lui donne carte blanche.
)
["L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot" : regarder Romy et approcher 'L'Enfer'] (
Rescapés du désastre :
Clouzot tient déjà son couple vedette, Romy Schneider et Serge Reggiani. Il a également une idée de la structure du film, qui montrera le monde réel en noir et blanc et celui des fantasmes en couleurs. Installé à demeure dans une suite de l'Hôtel George-V, il se claquemure alors en studio et se lance dans une interminable série de recherches qui le mèneront très loin, tentant de trouver dans le mariage de l'art cinétique et de la musique électro-acoustique, mais aussi bien dans la mise à l'épreuve des limites morales et physiques de ses acteurs, un équivalent plastique à la folie de son personnage.

Trois mois plus tard, en juillet 1964, le tournage débute enfin dans le Cantal, au pied du viaduc de Garabit. 150 techniciens, trois équipes de tournage sont à pied d'oeuvre, sous la férule impitoyable d'un réalisateur insomniaque. Rien n'ira pourtant comme il se doit. Techniciens poussés à bout, gâchis financier, équipes inactives, tensions avec les acteurs... Le cinéaste, indécis, semble être devenu prisonnier de son perfectionnisme et de son ambition. Il se brouille avec Serge Reggiani, qui quitte le tournage pour l'hôpital. Appelé à la rescousse, Jean-Louis Trintignant n'a pas le temps de prendre ses marques, Clouzot étant lui-même victime d'un infarctus. Fin de partie.

Cette histoire, Bromberg nous la raconte en usant de trois sources. Les témoignages des rescapés de ce désastre, depuis l'assistant opérateur William Lubtanchsky jusqu'à l'actrice Catherine Allégret. Des fragments de dialogues originaux lus par les acteurs Jacques Gamblin et Bérénice Béjo. Enfin, et c'est assurément la partie la plus impressionnante, de nombreux extraits tirés des quinze heures de bouts d'essai et de rushes existants, dépourvus de son. Principal objet de l'expérience : Romy Schneider transformée en matière malléable à merci, surface de projection pulsionnelle à haute teneur érotique. Romy Schneider, telle que jamais on ne l'a vue : ligotée, dégradée, répulsive, fascinante, dominatrice, fragmentée, scintillante, hybridée, peinte de la tête aux pieds, captive d'un démiurge qui la soumet à ses plus folles visions.

Serge Bromberg a choisi de rester au plus près de cette histoire, ce dont il s'acquitte parfaitement. On ne lui contestera pas ce choix, quand bien même on pourrait regretter qu'il n'ait pas voulu élargir le cadre. On aurait aimé en savoir un peu plus sur le parcours de Clouzot, sa place dans le cinéma français, l'émergence de la Nouvelle Vague dans les années 1960, voire la filiation paradoxale de L'Enfer, qui fut tourné en 1994 par Claude Chabrol et emmené dans une tout autre direction.)
 ” - PapyLuc
 
50.
La baraque à frites (2010 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 8.7/10 X  
Welcome to meet one of the last standing women in the passionate world of fried kiosks. A portrait of life at a Brussels "fritkot"... (58 mins.)
“ K$4610200/T$Belgique - Baraque a frites/C$
arte.tv : (ARTE >>> jeudi, 19 avril 2012 à 23:15 (Rediffusions : 03.05.2012 à 05:00)

Portrait d'une friterie de quartier, petit théâtre de la société belge contemporaine.
)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (
La vie quotidienne d'un fritkot, une baraque à frites, tenue par une "frituriste" au grand coeur, à Bruxelles. Cette institution typiquement belge, visée à la fois par les réglementations d'hygiène de l'UE et les édiles municipaux, qui la jugent disgracieuse, résiste vaillamment, à coups de "paquets" de frites dorées agrémentées d'indispensables sauces. Lieu de rencontres improbables, de jour comme de nuit, elle réchauffe les coeurs solitaires, flics en service, oiseaux de nuit, bandes de jeunes en goguette, sportifs après l'effort, SDF... Et si la Belgique, s'interroge l'auteur, "était faite de choses simples, de petits détails qui n'appartiennent qu'à nous et qui transgressent les problématiques régionales et linguistiques : une manière d'être avec autrui ?"
)


---

rtbf.be : (Valérie, FRITURISTE.

Porteuse d’une tradition foraine de plusieurs générations, en plus d’être une frituriste hors pair, Valérie est une sorte de psychologue de quartier, qui écoute et parle à tous.
A la friterie Mercier, les gens se livrent avec pudeur, parfois dans la plainte, parfois dans la confession, presque toujours avec humour. C’est elle qui induit ça…
Valérie est une vraie « babelute », elle a le don de la répartie et ne rate pas une occasion de lancer une conversation.
En même temps, elle est très humble, ce qui n’empêche pas une personnalité exceptionnelle qui ressent la vie sous toutes ses
Vibrations : Elle est fragile, mais résistante, comme sa friterie, menacée d’être retirée de la place par les services publics.
Le quartier où se situe l’action de ce film - Jette - est un des derniers coins de Bruxelles où l’on trouve de « vrais » bruxellois, c’est-à-dire ceux qui, couramment, commencent une phrase en français et la terminent en flamand… ou inversement.
Des Bruxellois qui parlent le bruxellois, ce mélange unique des deux langues, avec cet accent et cette manière de dire les mots avec une absence totale de sérieux et beaucoup de sens mélangés dans un diminutif, « zeg bolleke » !
)
[La baraque à frites : un documentaire bien de chez nous./Extrait] (
De 8000 friteries dans les années 80 il n’en reste que 1200 aujourd’hui.
Le fritkot disparaît aussi vite qu’une espèce menacée. A Louvain par exemple, on est passé de cinq à zéro fritkots en quelques années.
La baraque à frites n’est pourtant pas née d’hier, apparue vers 1860, elle fait partie intégrante de la culture belge. Aujourd’hui, après 150 ans d’existence ce serait dommage que cette petite roulotte à bouffe disparaisse pour des snacks sans charme.
Mais quelques fritkots survivent, ils résistent, à l’entrée des villages, sur les bords des grandroutes, dans les kermesses. Ils résistent au fast-food, à l’augmentation
du prix des pommes de terre, aux vertus de
l’alimentation saine.
Et parmi eux, celui de Valérie, place Cardinal Mercier à Jette, dans la banlieue bruxelloise.)
 ” - PapyLuc
 
51.
Ingrid Bergman Remembered (1996 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 6.7/10 X  
Her name conjures up beauty, grace, talent and style. One of the greatest actresses of her time, she is best remembered for a natural and vulnerable persona which was so genuine and alluring. (50 mins.)
Director: Gene Feldman
“ K$4590337/T$Zf IngridBergman - Femme Libre/C$
arte.tv : (ARTE >>> dimanche, 26 février 2012 à 22:30
Rediffusions : Pas de rediffusion

Retour sur la vie mouvementée d'Ingrid Bergman, avec de nombreuses archives et les témoignages de ses filles Pia Lindstrom et Isabella Rossellini.

Elle fut l'une des plus grandes actrices de son temps, mais ceux qui l'ont connue se souviennent surtout d'une femme authentique, naturelle et vulnérable. Ce documentaire retrace sa vie depuis son enfance en Suède jusqu'à sa mort prématurée à 67 ans, des suites d'un cancer du sein. Un portrait intimiste, émaillé d'archives familles, de nombreux extraits de films et d'images d'actualités.)
Accueil | fr - ARTE (Ingrid au bûcher : Née à Stockholm en 1915, Ingrid Bergman perd sa mère alors qu'elle n'a que 3 ans, et son père à 12 ans. Après avoir tourné quelques films en Suède, elle se voit proposer par David O. Selznick d'être la vedette d'Intermezzo en 1939. Sa popularité ne cesse alors de grandir : Casablanca en 1942 avec Humphrey Bogart, Pour qui sonne le glas en 1943 avec Gary Cooper, Hantise en 1944 avec Joseph Cotten - films.blog.lemonde.fr : [Hantise (1944) de George Cukor | L'Oeil sur l'Ecran] - qui lui vaut l'Oscar de la meilleure actrice -, et Jeanne d'Arc en 1948. Elle connaît son apogée dans trois films d'Alfred Hitchcock : La maison du docteur Edwardes, Les enchaînés et Les amants du Capricorne. Puis, celle que toute l'Amérique adore devient tout à coup persona non grata lorsqu'elle part rejoindre en Italie le metteur en scène Roberto Rossellini, dont elle est tombée amoureuse, laissant derrière elle son mari et sa fille. Ils tourneront six films ensemble : Stromboli, Europe 51, Nous les femmes, Voyage en Italie, Jeanne d'Arc au bûcher et La peur. Les attaques conjointes de groupements religieux, d'associations féminines et même de politiciens la font bannir du cinéma américain pendant sept ans. Mais en 1956, elle revient sur le devant de la scène avec Jean Renoir pour Elena et les hommes, puis avec Anatole Litvak pour Anastasia, qui lui vaudra son deuxième Oscar. Elle enchaîne à nouveau les succès : Indiscret de Stanley Donen, Aimez-vous Brahms ? d'Anatole Litvak, Le crime de l'Orient-Express de Sydney Lumet, pour lequel elle obtient le troisième Oscar de sa carrière, en 1975, ou Sonate d'automne d'Ingmar Bergman. Après trois mariages, trois divorces, quatre enfants et une incroyable carrière, elle est morte d'un cancer à Londres en 1982 à 67 ans. Ses cendres ont été dispersées sur la côte suédoise conformément à sa volonté.)  ” - PapyLuc
 
52.
Khmer Rouge, a Simple Matter of Justice (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.1/10 X  
(80 mins.)
Director: Rémi Lainé
“ K$5870204/T$Cambodge - Khmers Rouges - Simple Question De Justice - SP/C$
arte.tv : (ARTE >>> mardi, 3 avril 2012 à 22:20 (Rediffusions : Pas de rediffusion)

Tourné durant l'instruction, dans les coulisses du Tribunal international chargé de juger les crimes des Khmers rouges, ce film éclaire les enjeux et les impasses du procès.

Duch, directeur de S-21, l'un des principaux centres de répression du régime Khmer rouge, a été condamné le 3 février 2012 à la réclusion à perpétuité par le Tribunal international chargé de juger les responsables des crimes contre l'humanité commis au Cambodge entre 1975 et 1979. Cette condamnation définitive marque une étape décisive dans le processus judiciaire engagé au Cambodge. Le procès entre désormais dans une deuxième phase : contrairement à Duch, qui a reconnu sa culpabilité et a accepté de collaborer avec l'instruction, les quatre autres accusés, qui étaient ses supérieurs (Khieu Samphan, Nuon Chea, Ieng Sary, Ieng Tirith) se murent dans le silence. Munis d'une autorisation exceptionnelle, Rémi Lainé et Jean Reynaud ont pu suivre tout au long de l'instruction le juge mandaté par l'ONU, Marcel Lemonde, ainsi que son équipe, pour nous ouvrir les coulisses du procès, et nous éclairer sur ses enjeux et ses limites.)
[Programmes | Ce soir | fr - ARTE] (Parcours du combattant : Les enquêteurs et les magistrats dont on découvre dans ce film passionnant le travail au quotidien, ont eu pour mission de rechercher, trente ans après les faits, les éléments juridiques, notamment des témoignages, permettant d'inculper les derniers dirigeants du régime encore en vie. Accusés combatifs en dépit de leur grand âge, avocats retors, victimes toujours sous le choc, témoins cherchés à l'aveuglette, pressions politiques exercées par le gouvernement de Hun Sen... : la procédure apparaît comme un véritable parcours du combattant. D'une reconstitution dans l'ancien centre de détention S-21, où Duch retourne pour la première fois, à une déposition recueillie sur le terrain, en passant par les interrogatoires successifs menés par les juges, cette plongée au coeur de l'instruction, émaillée de séquences cathartiques, permet aussi de comprendre, à travers les aléas de la justice, l'histoire et les séquelles d'une des plus grandes tragédies du XXe siècle.)  ” - PapyLuc
 
53.
“ K$4590157/T$Zf RobertoRossellini - IngridBergman - Amour Du Cinema/C$
arte.tv : (ARTE >>> dimanche, 26 février 2012 à 23:25
Rediffusions : Pas de rediffusion

En sept ans de vie commune, Ingrid Bergman et Roberto Rossellini firent trois enfants et six longs métrages. Un couple mythique dont l'histoire est retracée à travers les souvenirs de ses proches et les paysages de ses films.

Le 20 mars 1949, au pied de l'avion qui vient de la déposer à Rome, Ingrid Bergman est accueillie par une foule enthousiaste. L'actrice vient tourner avec Roberto Rossellini. Le cinéaste, dans une lettre qu'il écrira au mari d'Ingrid Bergman, raconte que, tout de suite, ils ont su tous les deux qu'il se passait quelque chose de grand. Et l'amour l'a emporté. "La" Bergman quitte le confort des studios hollywoodiens pour l'Italie de l'après-guerre. Les journaux s'en donnent à coeur joie. Elle est enceinte avant qu'ils ne se marient. Scandale ! Mais la plupart des gens regardent le couple comme s'il annonçait un monde susceptible de renaître des cendres de la guerre. Ensemble, ils feront trois enfants et six films : Stromboli (1949), Europe 51 (1952), Nous les femmes (1953), Voyage en Italie (1954), Jeanne au bûcher (1954) et La peur (1955). Ils habiteront Rome et auront une grande maison de campagne avec vue sur la mer. Et ils se sépareront après sept ans de vie commune...)
Accueil | fr - ARTE (Sept ans de passion : Une actrice adulée quitte tout pour un homme et un pays quasi inconnus. Un humaniste, artisan de l'image, filme la femme de sa vie et ce faisant invente le cinéma moderne. Ce documentaire est le récit d'un amour médiatique mais aussi l'histoire d'un pan de cinéma. Il s'appuie sur les témoignages, émus et émouvants, de proches : Ingrid Isotta Rossellini, l'une des deux jumelles du couple, Renzo Rossellini, le fils aîné du réalisateur, Fiorella Mariani, sa nièce, le père Fantuzzi, son ami. Ils racontent ces deux êtres si dissemblables et si proches, liés par l'amour et par la caméra. Ils ressuscitent leur vie heureuse et mouvementée, où les tournages succèdent aux naissances - et vice versa. Souvent, leurs films apparaissent comme un reflet de leur vie, comme un long dialogue entre eux. Naviguant entre les images tournées par Rossellini et les paysages de l'Italie aujourd'hui, Florence Mauro utilise aussi des reportages d'actualités, montrant au passage que la presse "people" de l'époque n'avait rien à envier à la nôtre.)  ” - PapyLuc
 
54.
Juliette Gréco, l'insoumise (2012 Documentary)
    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7.2/10 X  
(70 mins.)
“ K$9270230SP/T$Zf JulietteGreco - Insoumise - Anniversaire - Arte - SP/C$
arte.tv :

(Le 7 février prochain, Juliette Gréco fête ses 85 ans. Retour sur son fabuleux parcours avec un documentaire inédit, suivi d’un concert filmé à l’Olympia en 2004.)
Juliet
(La grande dame de la chanson française est à l’écran toute la soirée avec, pour commencer, ""Juliette Gréco, l’insoumise"" : un portrait de 70 minutes au cours duquel l’artiste se livre avec franchise et légèreté, ravivant au passage le souvenir des ses amis d'antan - Jean-Paul Sartre, Boris Vian, Françoise Sagan et tant d'autres.
ARTE rediffuse ensuite l'intégralité de son concert à l'Olympia en 2004. Accompagnée d'un accordéon et d'un piano, Juliette Gréco y revisite soixante années de carrière en chantant les plus belles chansons de son répertoire.)


>>>

arte.tv : (ARTE >>> dimanche, 5 février 2012 à 20:35
Rediffusions : 07.02.2012 à 01:20
08.02.2012 à 15:05
Dans ce film jubilatoire et plein de surprises, la grande dame de la chanson française n'esquive aucune question et se livre avec une telle franchise que l'on a l'impression de découvrir enfin la vraie Juliette. Une Juliette drôle, pertinente et incisive qui se regarde sans concession et s'amuse avec délectation au jeu du ""Déshabillez-moi"")
Accueil | fr - ARTE
(Feu d'artifice : Entre ses chansons et des images d'archives flamboyantes, entre l'icône de l'existentialisme et la grande dame de la chanson française, avec légèreté et malice, le film cerne la personnalité de ""La Gréco"" et fait apparaître une nouvelle Juliette qui raconte tout sur ses amours et ses passions : Boris Vian avec qui elle retrouve la parole ; Jean-Paul Sartre qui la lance dans la chanson ; Marguerite Duras qui l'entraîne dans le sillage du Parti communiste ; Jacques Brel dont les premiers textes la bouleversent ; Miles Davis avec qui elle vit une passion torride. Elle fait aussi les quatre cents coups avec Françoise Sagan, croise Léo Ferré qui se plaindra de son intelligence et épouse Michel Piccoli qui finira par l'ennuyer. Le parolier Étienne Roda-Gil, lui, la nourrit de textes enchanteurs et de rires complices. Elle évoque aussi sa plus belle histoire d'amour avec le pianiste Gérard Jouannest et son renouveau artistique dans le sillage de jeunes auteurs-compositeurs comme Bénabar. Le récit émouvant d'une vie totalement romanesque.)
 ” - PapyLuc